Le portage est une technique qui est utilisée depuis des millénaires et dans beaucoup de civilisations. Il correspond à un besoin physiologique du nourrisson, qui né "inachevé" par rapport à d'autres mammifères. Même s'il n'est plus au "goût du jour" dans notre société, il peut être un bon moyen, particulièrement, de s'occuper d'un bébé souffrant d'un reflux gastro-oesophagien (RGO), d'allergie ou d'intolérance.

 

Ces bébés là sont souvent qualifiés de bébés difficiles, parce qu'ils supportent rarement d'être posés ou allongés, qu'ils demandent beaucoup d'attention et qu'ils réclament toujours à téter.

 

 

Avantages du portage pour le bébé

"Le portage, particulièrement en position verticale serrée, est réputé faciliter la digestion, favoriser les rots, éviter le reflux et limiter les coliques." *

Voici quelques autres bénéfices du portage pour le nourrisson :

  • Porter évacue les tensions musculaires du bébé grâce aux mouvements.
  • Le portage peau à peau (peau du bébé contre la peau du porteur) limiterait la douleur lors d'examens médicaux, d'une prise de sang par exemple.
  • Il facilite l'endormissement par son effet sécurisant (chaleur, odeur, bruits familiers et bercements). Certains nourrissons ne dorment que verticalement, tellement la douleur d'un reflux est forte.
  • Il régule de la température corporelle contre le froid et la chaleur. Le portage kangourou (peau à peau) est une technique de soin des bébés prématurés répendue.
  • Il prévient la dysplasie de la hanche, si le bébé est porté sur la hanche ou dans le dos, jambes écartées et relevées (et non en appui sur ses parties génitales).
  • Il améliore le développement moteur, tactile et intellectuel du bébé.
  • Etre porter c'est aussi découvrir le monde à auteur d'homme, tel qu'il le verra une fois adulte.
  • Il apporte de nombreux bénéfices, voire une amélioration du comportement, aux bébés aux besoins intenses (BABI) ou autistes.

* Extrait du livre "Porter bébé : Avantages et bienfaits" de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau

 

 

Porter limite les pleurs

"On connait depuis longtemps l'effet apaisant sur les pleurs de l'enfant du portage à bras, de la voix du parent, du bercement, du tapotement..." *

Porter sécurise, rassure et apaise le bébé. Le réconfort que procure le portage engendre moins de stress chez le nourrisson. Lorsqu'on sait qu'un niveau d'hormones de stress élevé inhibe les fonctions intestinales, la digestion, la croissance et abaissent les fonctions immunitaires de l'organisme, on comprends combien il est important de limiter les pleurs chez un bébé déjà souffrant, qui plus est, s'il est atteint d'allergie ou d'intolérance.

Le portage a un effet préventif sur les pleurs en les diminuant. Quelques heures de portage par jour permettent de réduire significativement les pleurs (1h30 par jour diminue de 50% les pleurs).

Le portage peut apaiser un bébé aux besoins intenses. Les BABI, encore appelés "bébés maussades" sont des nourrissons qui ont une une hypersensibilité accrue, une tonicité exagérée et un besoin de contact permanent et qui pleurent beaucoup. L'emmaillotement que procure le portage leur est souvent bénéfique et calme les pleurs. Certains bébés allergiques ou soufrant de reflux ont un comportement de BABI, qui disparait une fois que l'origine de la réaction est soignée.

"Le portage est particulièrement important pour les bébés atteints de coliques, qui souvent ne se calment pas quand on les prends après qu'ils ont commencé à pleurer. Les porter de façon systématique permettrait sans doute de prévenir, du moins en partie, les épisodes de coliques." *

* Extrait du livre "Porter bébé : Avantages et bienfaits" de Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau

 

 

Avantages du portage pour le porteur

Le portage permet une plus grande proximité mère-enfant et donc une réponse plus rapide aux besoins du nourrisson. On peut même allaiter en écharpe et dans certains portes-bébé ! Porter est d'ailleurs souvent associé à un allaitement prolongé, car cela facilite l'allaitement à la demande.

Le portage ne fatigue pas. Evitez les portes-bébé classiques et rigides. Ils sont trop éloignés du corps et provoquent des douleurs chez le porteur. Préférez des moyens plus physiologiques et ergonomiques, comme l'écharpe ou les portes-bébé en tissus. Il en existe une très large gamme (détaillée dans le paragraphe suivant) et à tous les prix. Ils sont moins chers qu'une poussette, qui est souvent très peu utilisée, lorsqu'on a, par exemple, un bébé-RGO qui préfèrent être porter.

Le portage procure une certaine autonomie bien précieuse lorsque la vie quotidienne est déjà malmenée par ce bébé qui "refuse" de dormir. On peut presque tout faire en portant : manger, le ménage, la vaisselle, cuisiner, lire, s'occuper des ainés, se balader, voyager en transports en communs, etc.

Le portage permet de conserver une vie sociale. On peut faire ses courses avec les deux mains libres, aller chercher l'ainé à l'école, travailler... N'hésitez pas à sortir ! Faire une ballade avec son bébé dans l'écharpe permet de se changer les idées et d'endormir bébé, alors qu'on vient par exemple d'essuyer 1 heure de pleurs inconsolables.
Le père ou un autre membre de la famille peut porter. Bien souvent, le bébé se calmera et la mère pourra alors profiter de quelques heures profitables pour se reposer ou s'occuper un peu d'elle.

 

 

Le choix du système de portage

Les portes-bébé rigides à armatures ne sont pas idéaux, ni pour le bébé, ni pour le porteur. Ils sont trop écartés du corps du porteur est entraine une fatigue musculaire. D'autre part, le bébé y est "suspendu", jambes pendantes, par les parties génitales.

Les portes-bébé en tissus et les écharpes sont plus ergonomiques. Le bébé est plaqué contre le porteur et son poids est harmonieusement réparti entre les épaules, le dos et les hanches de la personne qui porte. Porter ainsi ne fatigue pas. De nombreuses mères témoignent : des personnes souffrants du dos ou atteintes de scoliose arrivent à porter plusieurs heures; les femmes enceintes peuvent aussi porter sur le dos ou sur le ventre en début de grossesse; quant aux papas, ils apprécient souvent ce contact privilégié avec leur enfant. D'autre part, tous les nouages, qui forment une poche en tissus dans laquelle on place le corps du bébé, sont idéaux pour lover les bébés très toniques, comme souvent les nourrissons souffrants de reflux ou d'allergie.

On distingue les portes-bébé hamac (Porte-Câlllin®, Sling®) ou bandoulière (Tonga®) ou dorsal (Chinado®, Meï-Taï®), le pagne à l'africaine et l'écharpe de portage, qui existe en différentes longueurs en fonction des nouages souhaités.

On peut porter sur le ventre, sur le dos et sur la hanche en fonction de l'âge du bébé et de ses besoins (dormir lové ou découvrir le monde). Chaque système de portage offre ses possibilités. Certains parents sont donc équipés de plusieurs systèmes de portage en fonction du porteur (le père est souvent plus grand) et de l'utilisation (longue ballade ou petites courses urbaines).
Le portage "utérin" sur le ventre et plus adapté au nourrisson. Celui en bandoulière sur le côté est pratique pour les bambins désirant alterner marche et portage, mais il ne permet pas de porter très longtemps sans fatigue. L'écharpe offre une multitude de nouages possibles et autant de positions de portage (ventral, dorsal ou sur la hanche). Elle est particulièrement confortable pour les longues balades. Mais, elle demande une certaines dextérité d'utilisation, qu'il est possible de posséder après plusieurs essais ou démonstrations (expériences d'autres mères, stages, sites Internet). Enfin, porter sur le dos permet de vaquer librement à ses occupations, même avec un bébé plus grand et plus lourd.

Pour allaiter en écharpe, il suffit bien souvent de desserrer le noeud afin de descendre le corps du bébé jusqu'à ce qu'il ait la tête au niveau des seins. C'est une manière très discrète de donner la tétée. On peut aussi allaiter dans certains porte-bébé, en particulier ceux hamac. On procède de même, en installant le bébé plus bas s'il est porté verticalement sur le ventre ou, lorsqu'il est installé en berceau, on desserre un peu le temps de placer le mamelon en bouche.

On peut confectionner soi-même son écharpe et son porte-bébé. Il existe de nombreux sites qui proposent des patrons. Il suffit de faire une recherche en tapant "fabriquer son écharpe" par exemple.

 

+ d'info

 

 

Vêtements de portage et s'habiller en écharpe

Pour les mères qui souhaitent rester discrètes, il y a des écharpes aux couleurs uniformes et communes.
Il existe tout une gamme de vêtements (capes, ponchos, manteaux...) avec une découpe devant ou dans le dos pour passer la tête de bébé. On les trouve sur Internet et dans certains magasin de puériculture. Mais, à défaut, un large manteau ou un pull ample et échancré enfilé au dessus de l'écharpe peut très bien faire l'affaire en demi saison. On peut également confectionner soi-même ses vêtements de portage et trouver des patrons de couture sur Internet.

 

+ d'info pour fabriquer un poncho-maison de portage

 

Couvrir bébé se fera en fonction du type de portage choisi. Il est évident qu'une écharpe de portage tient plus chaud qu'un Sling ® par exemple, surtout en double-croisé-enveloppé, où plusieurs pans de tissus recouvrent le dos du bébé. En fonction de la météo, on tient compte aussi de l'usage, ou pas, d'un manteau supplémentaire pour le porteur, qu'il enfilera en général par dessus le porte-bébé.

L'hiver, l'important est de couvrir surtout les extrémités (pieds, mains et tête) qui ne sont pas aussi bien irriguées que le porteur qui marche, lui, et qui font souvent l'objet d'engelures particulièrement en montagne. En général, lorsqu'il s'agit d'une ballade extérieure et en milieu tempéré, on installe le bébé habillé, sur-vêtu d'un gros pull, d'un bonnet, de guêtres, éventuellement de gants bien qu'on peut lui emmitoufler les menottes dans l'écharpe. Puis, le porteur enfile sa cape ou son poncho par dessus l'écharpe et complète la tenu du bébé au besoin. Il vaut mieux prévoir trop d'épaisseurs, que l'on peut facilement enlever si le bébé à chaud, plutôt que l'inverse.

L'été, à l'inverse, on ne couvrira pas trop le nourrisson. Par forte chaleur, on peut simplement placer le bébé en body dans l'écharpe (selon les marques, le tissus est plus ou moins chaud) avec un chapeau ou une casquette. Veillez à toujours protéger du soleil (par des vêtements légers, une crème solaire ou un large parapluie tenu par le porteur) le cou, les bras et les jambes qui dépassent !

Le portage régule la chaleur du nourrisson, particulièrement en peau à peau. Votre corps et le fait d'allaiter sont des facteurs qui contribueront à équilibrer la température de votre bébé, qu'il fasse froid ou très chaud. L'allaitement à la demande limite le risque déshydratation. Le mieux est donc d'installer le bébé le plus proche possible de votre corps (il vous tiendra chaud par la même occasion), puis de le et de vous couvrir de manière supplémentaire par dessus le porte-bébé. Sauf évidemment si le bébé est suffisamment grand et qu'il est amené à descendre durant la balade pour se dégourdir les jambes. Dans ce cas, il faudra le couvrir individuellement pour qu'il puisse aller et venir. Evidemment, pour le portage à la maison à la maison, on enlèvera ou rajoutera un maillot au bébé en fonction de la température intérieure.


 

 

+ d'info