Le choix d'un lait artificiel est délicat. Il en existe une grande variété et ils sont composés de beaucoup d'ingrédients différents. Un seul biberon de lait artificiel peut déclencher une réaction allergique. Il est donc important de faire le choix après avoir établi un diagnostic précis. En fonction des allergies ou des intolérances de votre bébé, l'allergologue ou le pédiatre pourra vous proposer un lait hypoallergénique, un hydrolysat ou un lait d'acides aminés.

Les laits infantiles sont fabriqués industriellement et tentent d’imiter la composition du lait de femme. Ils sont principalement composés de protéines de lait de vache ou de soja. Depuis quelques années, on peut également trouver des laits artificiels à base de riz, qui conviennent à la plupart des bébés allergiques aux laits.

Ils contiennent également d'autres ingrédients, des vitamines et des additifs qui peuvent contenir de petites quantités d'allergène. Les laits de synthèse sont généralement composés de sucres ajoutés (lactose issu du lait, sirop de glucose, dextrose et maltodextrines issus du blé ou du maïs), d'huiles végétales (colza, noix de coco...) et de lécithines (soja, colza, tournesol...). Certains comportent aussi l'ajout d'acides gras oméga 3 ou de probiotiques pour se rapprocher du lait maternel. Autant d'ingrédients qui peuvent faire réagir certains bébés très sensibles.

Il faut donc toujours bien examiner sa composition globale avant de choisir un lait artificiel. En fonction des allergies ou des intolérances de votre bébé, l'allergologue ou le pédiatre pourra prescrire un lait spécifique :

 

 

Laits sans lactose

Les laits artificiels sans lactose prescrits en cas d’intolérance au lactose, sont fabriqués à base de lait de vache dont généralement seule la fraction glucidique est modifiée. Le lactose du lait est remplacé par des sucres facilement assimilables : le glucose ou le dextrine-maltose.

 

 

Laits à base de soja

Les laits de soja sont dépourvus de protéines de lait et de lactose. La Société Française de Pédiatrie déconseille leur usage, que l’enfant soit à risque allergique ou non car il existe un risque important d’allergie croisée entre soja et lait de vache. En cas d’allergie avérée au lait de vache, en France, on préfère utiliser en première intention un hydrolysat de protéines. Cependant, après l’âge de 6 mois, les laits de soja peuvent êtres utilisés dans certains cas d’allergie aux protéines de lait de vache IgE médiée de type I, mais uniquement après la réalisation d’un test de tolérance aux protéines de soja.

 

 

Laits hypoallergéniques

Ils sont fabriqués à base de lait de vache, dont on a rendu "inoffensives" une partie des molécules de lait de vache qui les composent. Mais certains bébés très allergiques ne les tolèrent pas.

"En prévention de l'allergie au lait de vache (et non pas quand l'allergie est avérée), lorsqu'il existe des antécédents familiaux d'atopie, outre le rôle incontournable de l'allaitement maternel, on peut alimenter le nouveau né avec des laits hypoallergéniques. Les laits hypoallergéniques dits «HA» sont des laits à protéines faiblement hydrolysées dont l'effet préventif a été démontré dans plusieurs études sous réserve qu'ils soient utilisés chez des enfants à risques pendant une durée d'au moins 4 mois et de façon exclusive. Cette hydrolyse des protéines permet de casser les molécules et les épitopes allergéniques. Pourtant, des réactions anaphylactiques à ces produits sont décrites." *

 

 

Les hydrolysats de protéines

Ils sont fabriqués à base de lait de vache dont on a rendu "inoffensives" une partie des molécules de lait de vache qui les composent. Certains bébés très allergiques ne les tolèrent même pas.

"Ces laits hypoallergéniques ne doivent pas être confondus avec les hydrolysats de protéines qui correspondent à des formules dont les protéines sont extensivement hydrolysées et qui sont utilisées exclusivement chez des enfants ayant une allergie aux protéines de lait de vache avérée. Ces hydrolysats sont donc utilisés dans des buts curatifs alors que les laits hypoallergéniques sont utilisés dans des buts préventifs." *

 

 

Laits artificiels ne contenant aucune protéine

Les laits artificiels à base d'acides aminées (appelés AA) ne sont pas issu du lait de vache, ni du lait d'un autre mammifère, ni du soja. Ils ne sont pas toujours bien acceptés par le nourrisson, principalement à cause de leur goût écoeurant.

"Enfin, il existe des laits artificiels ne contenant aucune protéine. Il s'agit de produits à base d'acide aminés libres [Néocate°], utilisés actuellement en deuxième intention après les hydrolysats de protéines conventionnels." *

 

 

* Extrait de AFFSA (page 36)

 

 

 

+ d'info