Régimes d'éviction alimentaires

Les régimes d'éviction alimentaires

 

Le régime d'éviction alimentaire ou régime hypoallergique est le traitement de fond de toute allergie et intolérance alimentaires. Il consiste à ne plus consommer le ou les aliments qui font réagir.

  • Pendant la durée de l’allaitement, c’est la mère qui fera l’éviction pour son enfant.

  • Chez le bébé nourrit au lait artificiel, il faudra choisir avec le médecin un lait en fonction des ingrédients qui le composent.

  • Enfin, lorsque l'enfant est diversifié, il faudra qu'il ne mange pas l'aliment à l'origine de son allergie.

Le régime est maintenu tant que l'allergie perdure et une réintroduction de l’aliment est souvent possible après une période plus ou moins longue de disparition des symptômes.

Lorsqu'on est allergique ou intolérant à un aliment, c'est en fait tout une gamme d'aliments que l'on doit supprimer de son alimentation. Il faut aussi surveiller la composition des médicaments, des produits de toilette, des cosmétiques, des dentifrices, etc. Car une réaction peut très bien se déclencher par simple contact avec la peau ou en respirant l'allergène, pas seulement en l'ingérant.

 

 

Pratiquer une éviction alimentaire peut être dans un premier temps déroutant. En effet, dès que l'on sort des classiques références de notre cuisine occidentale "lait, blé, oeuf", parce qu'on y est allergique, c'est presque toute les denrées commercialisées que l'on se voit interdites. Alors, il serait intéressant de ne pas penser l'éviction comme "manger sans", mais plutôt comme "manger différemment".

Lire la suite...

Le lait de vache est une bonne source de calcium, mais c'est aussi un allergène très fréquent dans la petite enfance (allergie au lait de vache et intolérance au lait de vache). Dans le cadre d'un régime d'éviction des produits laitiers, on peut trouver du calcium dans d'autres aliments en les consommant régulièrement et en quantité suffisante.

Lire la suite...