Le lait de vache est une bonne source de calcium, mais c'est aussi un allergène très fréquent dans la petite enfance (allergie au lait de vache et intolérance au lait de vache). Dans le cadre d'un régime d'éviction des produits laitiers, on peut trouver du calcium dans d'autres aliments en les consommant régulièrement et en quantité suffisante.

 

 

Aliments qui contiennent naturellement du calcium :

  • les choux verts (brocoli, chou frisé, chou chinois…)
  • les légumes à feuilles vertes (épinard, cresson…)
  • les légumineuses (lentilles, soja), les fruits secs (figues, dattes…)
  • les oléagineux (amande et sésame complets…)
  • les céréales
  • les algues, les poissons (sardines ou saumon avec leurs arrêtes) et coquillages
  • les eaux minérales

 

Le taux de calcium présent dans le lait maternel reste stable, peu importe le régime alimentaire de la mère. Donc l'alimentation de la mère allaitante doit être simplement équilibrée, mais pas spécialement "enrichie" en calcium contrairement aux adages couramment prodigués. Toutefois, pour la mère allergique (IPLV, APLV, maladie coeliaque) ou carencée en calcium, il est recommandé d'envisager une supplémentation surtout pour lui éviter des problèmes de santé, plus qu'à son nourrisson.

 

Pendant l'allaitement, les besoins en calcium du bébé sont couverts. En effet, tant que votre bébé est allaité, exclusivement ou pas, il n’y a pas de risque de carence en calcium. En effet, même diversifié et s'il tète encore suffisamment, il peut recevoir sa dose journalière de calcium via le lait maternel. Les laitages et les laits infantils ne sont donc pas une étape obligée.

 

Chez l’enfant qui ne tète plus ou pas et qui est allergique au lait de vache et/ou aux autres laits animaux, le médecin peut proposer un apport en calcium complémentaire par médication. On veillera également à ce que l'enfant ne soit pas carencé en vitamine D, celle-ci permettant au calcium de bien être assimilé par l'organisme. La mère d'un bébé intolérant à la vitamine D, peut très bien prendre elle-même la vitamine D à de fortes doses (jusqu’à 6000 UI/jour selon certains auteurs), car celle-ci passe dans le lait maternel et profite au bébé. A noter que le calcium sous forme de compléments alimentaires (cachet, gélule…) est très souvent issu du lait de vache et peut causer des réactions chez des personnes particulièrement sensibles. Une alternative intéressante et peu coûteuse, est le carbonate de calcium vendu en vrac en pharmacie (poudre de synthèse chimique ou d'origine marine, qui sert habituellement de base pour fabriquer des comprimés).

 

 

+ d'info