Le lait maternel a des propriétés antiseptiques, cicatrisantes et hydratantes, très précieuses pour assurer presque tous les soins quotidiens du nourrisson en plus de le nourrir ! Autant d'usages qui permettent de soulager, en particulier les symptômes d'un reflux gastro-oesophagien (RGO), d’une allergie ou d’une intolérance alimentaire.

 

 

 

Utilisations possibles

On peut dénombrer une grande variété d'utilisation du lait maternel en soin local.

Certaines mères l'utilisent :

  • sur les mamelons en étalant habituellement la dernière goutte qui perle à la fin de la tétée ou en compresses que l'on change régulièrement avant qu'elles soient sèches, pour soigner des crevasses http://www.lllfrance.org/Allaitement-quand-on-rencontre-une-difficulte/Des-crevasses.html
  • sur un érythème fessier
  • dans le nez en lavage contre un rhume
  • dans les oreilles contre une otite non suintante
  • dans le yeux contre une conjonctivite
  • sur les bobos, égratignures, irritations de la peau, boutons, ampoules
  • sur les peaux irritées (ailes du nez rouge à cause d'un rhume) ou sèches, eczéma, acné
  • sur des petites brûlures, piqûres d'insectes
  • sur des boutons de varicelle
  • sur le cordon ombilical
  • contre des aphtes
  • sur les lèvres gercées

Si toutefois les symptômes ne disparaissent pas rapidement après l'application de lait maternel, consultez un médecin.

 

 

Recueil du lait

Utilisez un tire-lait ou exprimer manuellement votre lait par des massages du sein et recueillez votre lait dans un récipient propre (pas besoin qu'il soit stérile).

 

Quelle partie du lait utiliser ?

Le lait maternel "entier" est utilisé, la plus part du temps, tel quel après recueil ou même après avoir été conservé au réfrigérateur (éviter toutefois le lait décongelé), tout en respectant les règles de conservation du lait humain http://www.lllfrance.org/Feuillets-de-LLL-France/Petit-memo-de-la-conservation-du-lait-a-l-intention-des-meres.html.

Prélever uniquement la partie grasse de votre lait. Pour cela, laisser le lait maternel reposer quelques heures. Il se divise en deux phases : l'une aqueuse et claire vers le fond du flacon et l'autre plus épaisse, blanchâtre ou jaunâtre qui flotte en surface. Il s'agit de ce que l'on appelle parfois le "lait gras de fin de tétée". Ce lait, plus riche en graisses, peut être utile pour certains usages (eczéma, brûlures...).

 

Comment l'appliquer ?

Certaines mères arrivent à envoyer une petite giclée directement sur la zone à soigner (sur un érythème fessier ou dans le nez par exemple) en pressant légèrement sur leur sein.

Une autre manière de faire, particulièrement appréciée pour le lavage de nez, est encore d'utiliser une pipettepropre (à médicament ou de sérum physiologique que l'on a d'abords vidée). Il suffit d'aspirer le lait au préalablement exprimé, puis de l'instiller chez le bébé.

 

 

 

+ d'info