Il n'est pas nécessaire d'acheter un produit pour chaque usage ou chaque maladie infantile, lorsqu'on connait et que l'on a testé certains produits "tout en un" très pratiques.

Le Liniment
Acheté en pharmacie ou réalisé moi-même en mélangeant au mixeur le même poids d'eau de chaux et d'huile d'olive, il sert presque à tout !
Sur les fesses de Lola à chaque change, il remplace les lingettes, et en plus hydrate et prévient l'érythème fessier. Plus une noisette sur l'anus un peu irrité avant de refermer la couche et la rougeur disparait ! Au bout du thermomètre ou d'un suppositoire pour le lubrifier avant l'insertion. Egalement, en application sur des boutons, des égratignures, une rougeur cutanée. Mais aussi, en massage sur des croutes de lait, avant le shampoing, tant que le bébé n'a pas trop de cheveux car ca cela reste gras. Sinon  j'utilisais simplement de l'huile d'olive de cuisine, beaucoup moins allergisante que l'huile d'amande douce. En massage sur le corps pour le bébé et après le bain. En crème hydratante sur n'importe quelle partie du corps et en particulier sur les coudes ou les talons secs de maman. Très efficace en cas de sécheresse ou irritation de la vulve. Sur mon ventre arrondi par la grossesse, contre les vergetures. Sur les joues de ma fille allergique, desséchées par la dermatite atopique et j'en oublie !

Le bicarbonate de sodium
En respectant les dosages indiqué sur la boite, dilué dans l'eau, c'est un savon doux. Il a aussi la propriété de modifier le PH, qui est basique, et peut soulager, voire soigner, une mycose qu'elle soit mammaire ou vaginale. Il peut être ajouté dans un bain de siège en cas d'érythème fessier ou d'un muguet qui aurait migré sur les fesses ou l'anus. J'ai badigeonné la langue de Lola avec une dilution lorsqu'elle avait le muguet. J'en bois, 1 petite cuillère à café dans un verre d'eau, contre une acidité gastrique. J'en saupoudre pur, de temps à autre, sur ma brosse à dent et celle de Lola, en plus de mon dentifrice à l'argile, pour assainir ma bouche et retrouver l'éclat des dents. Et puis il me sert aussi à tout un tas de chose dans la maison, car je lave avec mon tire-lait, les fruits et légumes du marcher en en saupoudrant dans le bac de l'évier et j'en ajoute parfois dans l'eau de vaisselle.

L'argile verte
En poudre, en gros paquet, elle se conserve longtemps, mieux qu'en tube prêt-à-l'emploi. Réagissant à beaucoup d'excipients habituellement ajoutés dans les cosmétiques, j'ai remplacé le traditionnel dentifrice par un dentifrice à l'argile qui sert également au nettoyage des dents de Lola.
Elle est idéale pour moi qui ait souvent des troubles digestifs liés à mes intolérances alimentaires, lorsque la digestion est un peu lourde, contre une acidité de l'estomac ou des selles un peu molles. L'argile tapisse l'intestin et absorbe les sucs et les toxines présents. Je dilue 1 cuillère à café dans un verre d'eau que je bois en dehors des repas. Et maintenant que Lola ne tète plus et n'a plus le bénéfice de recevoir mon lait, je lui proposerais contre une diarrhée ou une gastroentérite, de l'argile diluée avec éventuellement avec un peu de sucre ajouté pour "casser" le gout, en plusieurs petites prises réparties dans la journée.
J'ai également soigné la varicelle de Lola à l'argile, appliquée en masque (quelques cuillères d'argile en poudre diluées dans 1 cuillère à soupe d'eau minérale). Elle assèche rapidement les boutons, ce qui limite les démangeaisons et évite qu'ils se répandent lorsque la cloque craque. J'appliquais une fine couche sur chaque bouton ou plus largement sur son corps s'ils étaient nombreux (attention toute fois de bien faire boire ou téter, en particulier chez le jeune nourrisson atteint, car l'argile absorbe les liquides !). Il suffisait ensuite de laisser sécher, sans rincer, et je renouvelais l'application au fil des jours jusqu'à ce que le bouton comporte une "croute" sèche d'argile, qui tomba ultérieurement.

La Lanoline
J'ai pu tester son efficacité pour réparer une crevasse sur mon mamelon. Je l'utilise aussi lorsque Lola se coupe ou a un bobo, après l'avoir désinfecté, pour en accélérer la cicatrisation.

L'arnica
Contre la douleur d'une bosse ou les poussées dentaires évidemment ! (le traditionnel Chamomilla n'avait aucun effet sur Lola) Ici, on le prend sous forme de gouttes aqueuses, étant intolérantes au lactose présent dans les granules homéopathiques. Mais, je l'utilise également en gel sur toute blessure et coup, dont la peau n'est pas ouverte, et surtout pour calmer les démengeaisons d'un bouton de moustique ou de tout autre piqûre d'insecte. Si je l'applique rapidement après la piqûre, l'irritation est immédiatement calmée et le bouton ne sort même pas. J'ai également évité des anti-inflammatoires en soignant une tendinite au pied, en appliquant des compresses à la teiture mère d'arnica.

L'extrait de pépin de pamplemousse
En abrégé, l'huile d' EPP est un antifongique et un anti-infectieux naturel. Je l'ai longtemps appliqué en massage sur mes mamelons contre une mycose mammaire chronique, d'abord mélangé à du Liniment car j'avais aussi besoin d'hydrater les mamelons devenus secs au fil des traitements antifongiques, puis tel quel. Mais attention, ca tache ! Je l'ai déjà instillé, dilué dans de l'eau, dans le vagin contre une mycose vaginale. Je me brosse la langue avec quelques gouttes d'EPP sur la brosse à dent, lorsque celle-ci est chargée et douloureuse suite à la consommation fortuite d'un allergène ou tout simplement contre la mauvaise haleine. Je l'applique parfois sur sur une aphte ou une blessure dans la bouche. C'est aussi un fortifiant pour lutter contre les états grippaux, les virus et les affections ORL. Malheureusement, Lola ne le tolérait pas, trop acide pour son reflux gastro-oesophagien, et je n'ai pas pu lui en donner alors qu'elle en aurait eu bien besoin.

L'huile essentielle d'arbre à thé (Tea Tree)
Je n'utilise pas beaucoup d'huiles essentielles car elles peuvent avoir des effets secondaires ou néfastes sur la santé d'un jeune enfant. Mais, celle-ci, je l'affectionne particulièrement ! 1 goute mélangée à une noisette de Liniment, contre les irritations de la vulve ou de l'anus, voire même contre une mycose. Une seule application suffit bien souvent. Elle peut aussi être utilisée chez l'adulte, pure, en application sur des boutons et par voix orale dans un peu de miel contre une mycose digestive, mais je n'ai encore jamais essayé.

Et le sérum physiologique ?
Pas besoin lorsqu'on allaite ! J'ai trouvé mon propre lait beaucoup plus efficace pour déboucher le nez de Lola, régulièrement encombré par des rhinopharyngites infectées. On peut même en mettre dans l'oeil pour enrayer une conjonctivite ou une irritation, car le lait maternel contient des agents anti-infectieux.

 

 

Alors, nous, mère et fille, qui sommes atopiques, nous nous y retrouvons bien dans ces produits quasiment sans excipients auxquels nous pourrions réagir. En plus, il n'y a que quelques flacons à transporter dans la trousse de toilette commune à toute la famille et pour un tas d'usages !


Un besoin permanent de contact

Savannah était un bébé très tonique, elle tenait sa tête à la naissance et l'examen médical était très difficile parce qu'on ne pouvait pas la "déplier". Il lui fallait un contact physique quasi constant, impossible ou quasi impossible de la poser, ou alors avec d'infinies précautions et des méthodes de sioux, mais comme elle dormait par tranches d'un quart d'heure... C'était un bébé ultra sensible, qui sursautait au moindre bruit, elle avait un réflexe de Moro très fort, par exemple, si elle était dans mes bras, face à moi et je commençais à me pencher en avant, ses bras s'écartaient de suite et elle hurlait, c'est aussi pour ça qu'on ne pouvait pas la poser.

Lire la suite...

Tenir le coup face au reflux de bébé

Il faut garder en tête qu'on ne sort pas si facilement du phénomène de reflux de son bébé, qu'une rechute est toujours possible et parfois encore plus dure qu'avant. Ca évite les trop grosses déceptions.

Lire la suite...

Témoignages

 

Témoignages


 

Réflexe d'éjection fort et confusion tétine/sein

Dès les 1ers jours, Lola tétait très fréquemment et peu de temps. Elle avait aussi des troubles digestifs: selles vertes explosives et mousseuses, des coliques, un reflux (RGO), de nombreux rots et dormait seulement portée verticalement. J'étais dépassée par le rythme incessant de tétée-change-de-couche-portage qui s'enchaînait sans répit! J'avais un réflexe d'éjection fort (REF).
J'ai fini par ressortir une tutute que j'avais gardée "au cas où?" offerte dans un coffret naissance de maternité, pensant ne jamais l'utiliser puisque j'allaitais !

Lire la suite...

Sans couche pour calmer un érythème, des coliques et un reflux

Mon bébé traînait un érythème fessier depuis sa naissance. Je n'arrivais pas à l'enrayer malgré les changements de marques de crèmes ou de couches. Une amie m'a rappelé avoir pratiqué l'hygiène naturelle infantile. Cette méthode consiste à tenir le bébé au dessus d'un bac, d'un lavabo ou d'une baignoire pour lui faire faire ses besoins. Grâce à cela, l'érythème a disparu parce qu'il n'avait plus les fesses souillées par les selles, ni ne macéraient dans la couche, grâce aussi à des toilettes simplement à l'eau, un bon séchage et plus aucune crème qui rougissait encore plus ses fesses.

Lire la suite...

Allergie chronique, quelles répercussions à l'âge adulte ?

Lola a un reflux depuis sa naissance, une peau sèche et eczémateuse, une constipation depuis la diversification et de nombreuses intolérances alimentaires. Lola n’aime pas le lait de vache. Le peu qu’elle en ait mangé, a engendré des régurgitations douloureuses. Elle est allergique au soja (vomissements). Et puis elle a refusé tous les "laits" végétaux, sauf le "lait" de riz. Mais celui-ci la constipe! Alors, qu’aurais-je fait si je n’avais pas allaité? Le cas échéant, que ce serait-il passé? Je ne peux m’empêcher de penser à ma situation.

Lire la suite...