J'ai la poitrine nue et Lola contre moi. Elle a la grippe. Elle est fiévreuse et frissonne. Elle tète. Elle tète à vide, à plein, elle tète et elle tète. Je regarde avec curiosité mon mamelon qui dépasse à peine de sa bouche et qu'elle malaxe, tire et suce dans tous les sens... Je ne sens rien !

Je me penche alors sur son visage, sa bouche, comme si une fenêtre s'ouvrait, et je regarde. Je trouve ses joues aussi chaudes, aussi douces et aussi rondes que mon sein. Ils ont la même couleur poudrée, mélangeant intimement ces deux chairs en une seule. Je me concentre un peu plus, mais ne sens rien. Rien de particulier.

Je suis au spectacle. Je ne sais plus très bien quel prolongement de qui va dans quel sens. Si c'est mon mamelon dans sa bouche ou ses mains qui débordent de partout, tripotent, glissent, attrapent, malaxent et guident le sein dans la bouche pour avoir encore un peu plus de lait.

"Je ne sens rien" commence à résonner comme un signal d'alerte qui m'éveille d'un coup tout entière ! Je ne sens plus rien ??? .... Et je me replonge raisonnablement dans cette observation fine, ouvrant doucement une porte vers de nouvelles sensations, comme le sentiment de découvrir pour la première fois mon bébé. Puis il y a l'envie de me laisser porter par ces signaux sensuels que je n'avais encore jamais explorés jusque là.

Quelques larmes arrivent, viennent troubler ce moment onirique, marquant, j'ai encore du mal à le croire, indéniablement, le fait que cette interface n'est enfin plus : la douleur de la mycose mammaire !

Fanette

 


Réflexe d'éjection fort, reflux et lait de vache

Très rapidement après sa naissance, Pauline n'arrivait plus à s'endormir au sein : dès la 3ème semaine, je crois. Il lui arrivait très souvent de se rejeter en arrière en début de tétée, de hurler comme si elle refusait le sein. Elle s'est mise à avoir des selles vertes et mousseuses.

Lire la suite...

Le lait maternel et ses multiples bienfaits

On parle beaucoup de tous les anticorps et toutes les bonnes choses qu'il y a dans le lait maternel pour la santé du bébé, mais il ne faut pas oublier non plus qu'on peut s'en servir autrement que oralement!

Lire la suite...

Reflux diminué par l'arrêt de la vitamine D

Ma fille avait un reflux gastro-oesophagien depuis sa naissance que nous n'arrivions pas à guérir. Une puéricultrice, animatrice de la Leche League, m’a alors parlé de cas d’intolérance aux excipients contenus dans les vitamines.

Lire la suite...

Courbes de poids spécifiques pour bébés allaités

Ca faisait longtemps que je voulais faire la comparaison pour vérifier... je l'ai faite hier, et j'en ressors d'autant plus convaincue.
Ce billet s'adresse donc à toutes les mères qui allaitent et qui supportent des remarques désobligeantes de la part de leur médecin, pédiatre, puéricultrice, etc... concernant l'évolution du bébé, qui "grossit trop", ou "ne prend pas assez de poids".
Il faut savoir que les courbes de poids des carnets de santé sont basées sur des moyennes prises sur des bébés non-allaités, qui ont donc une évolution typique de bébés biberonnés.

Lire la suite...

Réflexe d'éjection fort, reflux et sommeil haché

Pierre, 6 mois, est co-allaité avec sa soeur et j'ai un réflexe d’éjection fort du lait (REF) monstrueux et ingérable, pour lequel j'ai tout essayé sans succès ! Il y a exceptionnellement quelques tétées calmes sur le sein gauche, mais la plupart des tétées ressemblent plus à une partie de catch qu'à un doux moment de bonheur partagé.

Lire la suite...

Manger des morceaux

J'avais entendu plusieurs choses sur le fait de donner à manger aux bébés directement en morceaux, dès le début de la diversification. Même quand ils n'ont pas de dents, ils arrivent très bien à se débrouiller et à mâcher avec leurs gencives la majorité des aliments. Et donc, dès le début, ma fille a eu des morceaux.

Lire la suite...