Mon bébé traînait un érythème fessier depuis sa naissance. Je n'arrivais pas à l'enrayer malgré les changements de marques de crèmes ou de couches. Une amie m'a rappelé avoir pratiqué l'hygiène naturelle infantile. Cette méthode consiste à tenir le bébé au dessus d'un bac, d'un lavabo ou d'une baignoire pour lui faire faire ses besoins. Grâce à cela, l'érythème a disparu parce qu'il n'avait plus les fesses souillées par les selles, ni ne macéraient dans la couche, grâce aussi à des toilettes simplement à l'eau, un bon séchage et plus aucune crème qui rougissait encore plus ses fesses.

J'ai essayé pour la première fois, un matin au réveil. Et mon petit bonhomme s'est soulagé, pendant que je l'encourageais en faisant "psss, psss".

Dès le lendemain, j'ai multiplié les occasions, souvent à son réveil. Rémi, alors âgé de 3 semaines, commençait à espacer les selles et à déféquer avant la tétée, ce qui était pratique pour mettre en place cette méthode. Puis, j'ai même réussi à repérer son envie de se soulager à sa façon d'agiter les jambes et de se tortiller en râlant. C'est ainsi que Rémi est devenu "propre", pour reprendre l'expression. Et lorsque je déballais les fesses de mon petit père et que je l'installais au dessus de notre baignoire, il me regardait en affichant un large sourire puis, par la suite, un "areuh" !

Rémi avait aussi un reflux d'origine allergique et de fortes coliques à cette période. Il pleurait beaucoup. J'ai vite compris que la position avec les cuisses relevées que permet l'hygiène naturelle a progressivement diminué le nombre de crises. En effet, il n'avait plus du tout à pousser et il évacuait avec facilité sans avoir à se tortiller plusieurs minutes avant l'arrivée des selles. Bien que les cacas de bébé allaité soient liquides, les efforts qu'avait à fournir Rémi jusqu'alors, contractaient son diaphragme et le faisaient cracher. Les régurgitations ont également diminué. En fait cette position lui permettait d'évacuer urine, selles, gaz et rots sans plus aucune gène.

Un jour en regardant Rémi fin heureux, les jambes écartées au dessus de la baignoire, je me suis dit que j'allais faire une pierre deux coups en modifiant ma façon de le porter en écharpe. Je l'installais habituellement en position foetale, que je trouve plus physiologique pour un nouveau-né. Maintenant, en nouant l'écharpe en simple croisé, il se retrouvait avec les genoux bien relevés comme lorsqu'il défèque et le corps vertical pour faciliter la digestion et l'émission de rots. Et, lui, se sentait moins "comprimé" qu'en kangourou. Dès le premier essai, il a fait, tout seul et sans difficulté aucune, son premier caca qui remplit la couche entière ! C'était donc adopté.

Vivement l'été et le cul-nu qu'on puisse le familiariser avec le pot !

fanette


Réaction aux noix, cajou et coco

Lola a quasiment toujours eu la peau très sèche sur le corps, les joues rouges à la texture d'une peau de crocodile (heureusement jamais à sang, ni suintante), de petites zone eczémateuses jaunes comme des croutes de lait dans les sourcils et derrière les oreilles, le tout accompagné de fréquentes rhino-pharyngites purulentes, en particulier en période de poussée dentaire, soit tous les un à deux mois. Elle avait également un reflux sévère (oesophagite diagnostiquée à l'âge d'un an) et des troubles digestifs (rots, gaz, selles vertes durant l'allaitement exclusif et constipation dès le début de la diversification alimentaire avec des légumes pourtant laxatifs !). J'ai toujours su qu'elle réagissait à un ou des aliments, mais lesquels ?

Lire la suite...

Sommeil de loirs ou de hiboux ?

Il y a des bébés loirs.

Et il y a des bébés hiboux, qui sont de chouettes bébés (hu hu ! c'est drôle)

Ce bébé dormait bien. Et puis, il a eu un reflux. Alors, il a arrêté de bien dormir. Moi aussi.

Quand on a un bébé qui ne dort pas, on apprend beaucoup de choses (faut bien rester positif)

Lire la suite...

Allergie digestive au lait de vache

A l'âge d'1 mois, mon fils hurlait tous les jours, se tordait et se vidait toutes les demi-heures avec érythèmes fessiers à répétitions, selles acides, boutons sur tout le corps. Au fil des semaines qui ont suivi, c'est devenu des plaques d'eczéma sur la moitié de son corps avec pleurs les nuits, certainement à cause du grattage (comme son 2ème frère, qui a aujourd'hui 12 ans, et qui se vide s'il boit du lait de vache).

Lire la suite...

Materner un enfant différent

C’est compliqué de définir ce qu’est un enfant différent. Beaucoup diront que chaque personne est unique, et c’est vrai; que définir un enfant comme différent, c’est lui apposer une étiquette enfermante, sclérosante, et c’est vrai; qu’il existe un risque que le parent ne se voit plus que comme lui-même différent, voire y trouve une forme de reconnaissance sociale, et c’est vrai. Ces risques existent, mais ces affirmations sont aussi des procès d’intention, qui ne font pas honneur à la souplesse mentale et aux ressources d’amour dont ces parents font preuve.

Lire la suite...

Lait maternel, elle n'aime que ça !

Lola a un reflux depuis sa naissance. Elle est allaitée. Les conditions particulièrement difficiles qu’induit le reflux gastro-oesophagien (RGO), m’a fait remettre en cause l’allaitement plusieurs fois. Mais… Lola n’aime pas le lait de vache et le peu qu’elle en ait mangé, a engendré des régurgitations de lait caillé. Elle est allergique au soja (vomissements). Et puis, elle a refusé tous les "laits" végétaux, sauf le "lait" de riz. Mais celui-ci la constipe ! Alors, qu’aurais-je fait si je n’avais pas allaité ?

Lire la suite...

Troubles digestifs chroniques à cause du blé

On m'a toujours décrite comme une enfant "difficile" pour manger et, cela, déjà tout bébé. Mais, chaque fois que je mangeais, j'étais ballonnée et j'avais de fortes douleurs au ventre.

Lire la suite...