Mon bébé traînait un érythème fessier depuis sa naissance. Je n'arrivais pas à l'enrayer malgré les changements de marques de crèmes ou de couches. Une amie m'a rappelé avoir pratiqué l'hygiène naturelle infantile. Cette méthode consiste à tenir le bébé au dessus d'un bac, d'un lavabo ou d'une baignoire pour lui faire faire ses besoins. Grâce à cela, l'érythème a disparu parce qu'il n'avait plus les fesses souillées par les selles, ni ne macéraient dans la couche, grâce aussi à des toilettes simplement à l'eau, un bon séchage et plus aucune crème qui rougissait encore plus ses fesses.

J'ai essayé pour la première fois, un matin au réveil. Et mon petit bonhomme s'est soulagé, pendant que je l'encourageais en faisant "psss, psss".

Dès le lendemain, j'ai multiplié les occasions, souvent à son réveil. Rémi, alors âgé de 3 semaines, commençait à espacer les selles et à déféquer avant la tétée, ce qui était pratique pour mettre en place cette méthode. Puis, j'ai même réussi à repérer son envie de se soulager à sa façon d'agiter les jambes et de se tortiller en râlant. C'est ainsi que Rémi est devenu "propre", pour reprendre l'expression. Et lorsque je déballais les fesses de mon petit père et que je l'installais au dessus de notre baignoire, il me regardait en affichant un large sourire puis, par la suite, un "areuh" !

Rémi avait aussi un reflux d'origine allergique et de fortes coliques à cette période. Il pleurait beaucoup. J'ai vite compris que la position avec les cuisses relevées que permet l'hygiène naturelle a progressivement diminué le nombre de crises. En effet, il n'avait plus du tout à pousser et il évacuait avec facilité sans avoir à se tortiller plusieurs minutes avant l'arrivée des selles. Bien que les cacas de bébé allaité soient liquides, les efforts qu'avait à fournir Rémi jusqu'alors, contractaient son diaphragme et le faisaient cracher. Les régurgitations ont également diminué. En fait cette position lui permettait d'évacuer urine, selles, gaz et rots sans plus aucune gène.

Un jour en regardant Rémi fin heureux, les jambes écartées au dessus de la baignoire, je me suis dit que j'allais faire une pierre deux coups en modifiant ma façon de le porter en écharpe. Je l'installais habituellement en position foetale, que je trouve plus physiologique pour un nouveau-né. Maintenant, en nouant l'écharpe en simple croisé, il se retrouvait avec les genoux bien relevés comme lorsqu'il défèque et le corps vertical pour faciliter la digestion et l'émission de rots. Et, lui, se sentait moins "comprimé" qu'en kangourou. Dès le premier essai, il a fait, tout seul et sans difficulté aucune, son premier caca qui remplit la couche entière ! C'était donc adopté.

Vivement l'été et le cul-nu qu'on puisse le familiariser avec le pot !

fanette


Réflexe d'éjection fort, reflux et sommeil haché

Pierre, 6 mois, est co-allaité avec sa soeur et j'ai un réflexe d’éjection fort du lait (REF) monstrueux et ingérable, pour lequel j'ai tout essayé sans succès ! Il y a exceptionnellement quelques tétées calmes sur le sein gauche, mais la plupart des tétées ressemblent plus à une partie de catch qu'à un doux moment de bonheur partagé.

Lire la suite...

Reflux, aucun répit possible

Aujourd’hui je peux m’occuper de ma fille sereinement car, même si le moment n’est pas opportun et que je dois interrompre mes activités, je sais que je peux remettre les choses à « plus tard ». Et ça change tout ! Mais auparavant…

Lire la suite...

Courbes de poids spécifiques pour bébés allaités

Ca faisait longtemps que je voulais faire la comparaison pour vérifier... je l'ai faite hier, et j'en ressors d'autant plus convaincue.
Ce billet s'adresse donc à toutes les mères qui allaitent et qui supportent des remarques désobligeantes de la part de leur médecin, pédiatre, puéricultrice, etc... concernant l'évolution du bébé, qui "grossit trop", ou "ne prend pas assez de poids".
Il faut savoir que les courbes de poids des carnets de santé sont basées sur des moyennes prises sur des bébés non-allaités, qui ont donc une évolution typique de bébés biberonnés.

Lire la suite...

Diversification pas à pas à cause d'intolérances alimentaires

Après avoir allaiter aux signes d’éveil, j’ai tenté de pratiquer la diversification aux signes d’envie. Et l’envie s’est faite ressentir vers 5 mois et demi alors que Lola tenait assise dans sa chaise haute. Elle manifestait un vif intérêt à table. Mais un contexte d’allergie alimentaire, plus précisément d’intolérances alimentaires, a compliqué la chose.

Lire la suite...

Troubles digestifs chroniques à cause du blé

On m'a toujours décrite comme une enfant "difficile" pour manger et, cela, déjà tout bébé. Mais, chaque fois que je mangeais, j'étais ballonnée et j'avais de fortes douleurs au ventre.

Lire la suite...

Une panoplie de traitements contre un reflux résistant

J’ai essayé tous les traitements "doux" repoussant en dernière intension les médicaments allopathiques. Je n’ai de toute façon pas réussi à lui faire avaler les gels et pansements gastriques prescrits. J’ai rapidement compris que Lola ne tolérait pas grand-chose d’autre que mon lait, ou éventuellement de l’eau. Homéopathie, phytothérapie, lactase, portage, massages, maternage intense ont été notre seule réponse possible durant 1 an.

Lire la suite...