Ma fille avait un reflux gastro-oesophagien depuis sa naissance que nous n'arrivions pas à guérir. Une puéricultrice, animatrice de la Leche League, m’a alors parlé de cas d’intolérance aux excipients contenus dans les vitamines.

 

La seule vitamine que Lola prenait encore était la vitamine D. J’ai donc décidé d’arrêter d’en donner durant 1 semaine, étant rassurée sur le fait que ça n’aurait aucun impact sur sa santé.

J'allaitais depuis l'accouchement avec un réflexe d'éjection fort du lait, c'est à dire que mon lait jaillissait trop fort des seins. Ce phénomène engendrait des gènes chez ma fille, beaucoup de rots, des pleurs et quelques coliques. Les conseils en allaitement donnés par l'animatrice avaient permis de limiter les troubles digestifs de Lola, mais pas suffisamment. Je décida alors d'arrêter temporairement la prise de vitamine D. Ceci a franchement diminué le reflux de ma fille.

C’est par ailleurs indiqué dans la notice, qu’en cas de reflux gasto-oesophagien connu il ne faut pas donner le produit pur, mais le diluer dans un peu d’eau ou de lait. Je la donnais justement pure et entre les tétées !

Je n’ai pas cherché à essayer de donner une autre marque de vitamine D. L'animatrice m'avait expliqué que si la mère prend une ampoule dose, la vitamine D passe dans le lait maternel. C'est donc ce que j'ai fait. Et maintenant que ma fille est diversifiée et qu’elle tète moins souvent, c’est elle qui prend l’Uvedose chaque hivers, sans plus aucun effets secondaires.

Fanette