Ca faisait longtemps que je voulais faire la comparaison pour vérifier... je l'ai faite hier, et j'en ressors d'autant plus convaincue.
Ce billet s'adresse donc à toutes les mères qui allaitent et qui supportent des remarques désobligeantes de la part de leur médecin, pédiatre, puéricultrice, etc... concernant l'évolution du bébé, qui "grossit trop", ou "ne prend pas assez de poids".
Il faut savoir que les courbes de poids des carnets de santé sont basées sur des moyennes prises sur des bébés non-allaités, qui ont donc une évolution typique de bébés biberonnés.

 

L'OMS, par contre, a établi d'autres courbes, qui, elles, s'appliquent aux bébés allaités. Elles sont disponibles sur Internet, en anglais: http://www.who.int/childgrowth/standards/fr/

J'ai donc imprimé la courbe de l'OMS pour fille de 0 à 2 ans. J'ai recopié les données de poids de ma fille dessus, et puis j'ai comparé avec celle du carnet de santé. Bilan: sur la courbe du carnet de santé, ma fille semble prendre du poids "un peu trop vite" entre 2 et 6 mois, et ensuite on dirait que sa croissance chute de 6 mois à 1 an. Pas d'affolement, mais la courbe a l'air irrégulière malgré tout. Sur la courbe de l'OMS, par contre, elle a la croissance juste pile-poil qui suit les courbes. Elle n'est pas en plein milieu, elle est un peu en dessous, mais ce n'est pas ça qui importe: c'est le fait que la courbe soit très harmonieuse, elle suit la norme des bébés allaités.

Conclusion: si des professionnels de santé vous en font voir de toutes les couleurs à cause des courbes du carnet de santé, commencez par imprimer la courbe OMS correspondant à votre enfant (sexe et âge)! Et puis, d'ailleurs, si vraiment on vous embête pour des histoires de poids, alors qu'un bébé allaité n'est pas supposé avoir de problème de poids*, changez tout simplement de docteur!

Je profite de ce petit billet sur l'allaitement pour faire une remarque concernant mon séjour au Cap Vert. J'ai eu l'occasion d'aller voir les Rabelados, une "tribu" de Cap Verdiens qui vivent à l'écart. J'ai rencontré une jeune maman, qui avait accouché de son 2ème bébé, 3 jours auparavant. Première remarque: elle a accouché simplement avec sa mère (je rêve de ne pas accoucher à l'hôpital pour mon prochain enfant!). Deuxième remarque: son instinct maternel, non altéré par des tas de "pros" qui s'agiteraient autour d'elle, lui fait prendre les bonnes attitudes en matière d'allaitement. Son bébé dormait paisiblement à côté d'elle. Il a commencé à faire quelques légers mouvements. Sans ouvrir les yeux, sans bruits. Elle l'a immédiatement pris délicatement et lui a proposé le sein. Un geste tellement simple, naturel, sans réfléchir, sans regarder l'heure, sans prise de tête...

* Quand je dis pas de problème de poids, c'est si l'allaitement se passe bien! Un bébé allaité n'est jamais "trop gros", par contre si il met RÉELLEMENT trop de temps à prendre du poids, c'est qu'il y a un souci avec la façon de l'allaiter. Ca ne veut certainement pas dire qu'il faut arrêter d'allaiter. Ca veut simplement dire qu'il faut se rapprocher de quelqu'un qui est spécialisé en allaitement et qui vous donnera les conseils appropriés pour continuer l'allaitement de la bonne manière.

Hélène maman de Jandira
http://maternage.6mablog.com/


Vasospasme soigné au calcium et magnésium

J’ai mis Nathan au monde en octobre 2008. Je l’ai allaité dès sa naissance et très vite, j’ai ressenti de vives douleurs aux deux seins après chaque tétée. Pour être imagée, c’est comme si on m’arrachait la peau des seins et qu’on me donnait des coups d’aiguilles à travers la poitrine. J’ai ressenti vraiment quelque chose de désagréable, qui demeurait longtemps après la tétée. Les mamelons étaient aussi blancs en partie. J’ai remarqué que ces douleurs s’accentuaient avec le froid de l’hiver arrivant.

Lire la suite...

Reflux, aucun répit possible

Aujourd’hui je peux m’occuper de ma fille sereinement car, même si le moment n’est pas opportun et que je dois interrompre mes activités, je sais que je peux remettre les choses à « plus tard ». Et ça change tout ! Mais auparavant…

Lire la suite...

Fibroscopie sans anesthésie d'un bébé

Cela faisait un an que je clamais que mon bébé avait un reflux depuis sa naissance. Aucun des 5 médecins différents que j'ai pu voir ne m'écoutait ou ne me croyait. C'est en consultant un énième pédiatre, qu'il vit à la simple consultation que ma fille âgée de 12 mois avait non seulement un reflux mais aussi une oesophagite. Pour confirmer ce diagnostic, ma fille du passer une fibroscopie. L’examen s’est très bien déroulé, sans anesthésie, mais sous "calmant" administré par un suppositoire.

Lire la suite...

Douce rémission de la douleur aux seins

J'ai la poitrine nue et Lola contre moi. Elle a la grippe. Elle est fiévreuse et frissonne. Elle tète. Elle tète à vide, à plein, elle tète et elle tète. Je regarde avec curiosité mon mamelon qui dépasse à peine de sa bouche et qu'elle malaxe, tire et suce dans tous les sens... Je ne sens rien !

Lire la suite...

Reflux diminué par l'arrêt de la vitamine D

Ma fille avait un reflux gastro-oesophagien depuis sa naissance que nous n'arrivions pas à guérir. Une puéricultrice, animatrice de la Leche League, m’a alors parlé de cas d’intolérance aux excipients contenus dans les vitamines.

Lire la suite...

Signes d'oesophagite chez un bébé qui pleure peu

Lola a déclaré un reflux très tôt après sa naissance, je l’ai vu tout de suite à son comportement.
Elle avait des spasmes, de petits soubresauts qui partaient du bas de la colonne vertébrale jusqu’en haut. Elle se tortillait et gémissait, plus qu'elle ne pleurait. Il n’y avait pas, ou seulement quelques rares régurgitations de lait caillé. Il s’agissait d’un reflux interne, c'est à dire qu'elle ravalait immédiatement les remontées acides et j'entendais régulièrement gloup gloup dans sa gorge, suivi de grimaces.

Lire la suite...