Ca faisait longtemps que je voulais faire la comparaison pour vérifier... je l'ai faite hier, et j'en ressors d'autant plus convaincue.
Ce billet s'adresse donc à toutes les mères qui allaitent et qui supportent des remarques désobligeantes de la part de leur médecin, pédiatre, puéricultrice, etc... concernant l'évolution du bébé, qui "grossit trop", ou "ne prend pas assez de poids".
Il faut savoir que les courbes de poids des carnets de santé sont basées sur des moyennes prises sur des bébés non-allaités, qui ont donc une évolution typique de bébés biberonnés.

 

L'OMS, par contre, a établi d'autres courbes, qui, elles, s'appliquent aux bébés allaités. Elles sont disponibles sur Internet, en anglais: http://www.who.int/childgrowth/standards/fr/

J'ai donc imprimé la courbe de l'OMS pour fille de 0 à 2 ans. J'ai recopié les données de poids de ma fille dessus, et puis j'ai comparé avec celle du carnet de santé. Bilan: sur la courbe du carnet de santé, ma fille semble prendre du poids "un peu trop vite" entre 2 et 6 mois, et ensuite on dirait que sa croissance chute de 6 mois à 1 an. Pas d'affolement, mais la courbe a l'air irrégulière malgré tout. Sur la courbe de l'OMS, par contre, elle a la croissance juste pile-poil qui suit les courbes. Elle n'est pas en plein milieu, elle est un peu en dessous, mais ce n'est pas ça qui importe: c'est le fait que la courbe soit très harmonieuse, elle suit la norme des bébés allaités.

Conclusion: si des professionnels de santé vous en font voir de toutes les couleurs à cause des courbes du carnet de santé, commencez par imprimer la courbe OMS correspondant à votre enfant (sexe et âge)! Et puis, d'ailleurs, si vraiment on vous embête pour des histoires de poids, alors qu'un bébé allaité n'est pas supposé avoir de problème de poids*, changez tout simplement de docteur!

Je profite de ce petit billet sur l'allaitement pour faire une remarque concernant mon séjour au Cap Vert. J'ai eu l'occasion d'aller voir les Rabelados, une "tribu" de Cap Verdiens qui vivent à l'écart. J'ai rencontré une jeune maman, qui avait accouché de son 2ème bébé, 3 jours auparavant. Première remarque: elle a accouché simplement avec sa mère (je rêve de ne pas accoucher à l'hôpital pour mon prochain enfant!). Deuxième remarque: son instinct maternel, non altéré par des tas de "pros" qui s'agiteraient autour d'elle, lui fait prendre les bonnes attitudes en matière d'allaitement. Son bébé dormait paisiblement à côté d'elle. Il a commencé à faire quelques légers mouvements. Sans ouvrir les yeux, sans bruits. Elle l'a immédiatement pris délicatement et lui a proposé le sein. Un geste tellement simple, naturel, sans réfléchir, sans regarder l'heure, sans prise de tête...

* Quand je dis pas de problème de poids, c'est si l'allaitement se passe bien! Un bébé allaité n'est jamais "trop gros", par contre si il met RÉELLEMENT trop de temps à prendre du poids, c'est qu'il y a un souci avec la façon de l'allaiter. Ca ne veut certainement pas dire qu'il faut arrêter d'allaiter. Ca veut simplement dire qu'il faut se rapprocher de quelqu'un qui est spécialisé en allaitement et qui vous donnera les conseils appropriés pour continuer l'allaitement de la bonne manière.

Hélène maman de Jandira
http://maternage.6mablog.com/


Troubles digestifs chroniques à cause du blé

On m'a toujours décrite comme une enfant "difficile" pour manger et, cela, déjà tout bébé. Mais, chaque fois que je mangeais, j'étais ballonnée et j'avais de fortes douleurs au ventre.

Lire la suite...

Cododo improvisé à cause du reflux

Nous avons mis en place le cododo un peu subitement, suite à une poussée de croissance et donc à une demande plus accrue des tétées, qui ne s’est jamais vraiment terminée.

Lire la suite...

Diversification pas à pas à cause d'intolérances alimentaires

Après avoir allaiter aux signes d’éveil, j’ai tenté de pratiquer la diversification aux signes d’envie. Et l’envie s’est faite ressentir vers 5 mois et demi alors que Lola tenait assise dans sa chaise haute. Elle manifestait un vif intérêt à table. Mais un contexte d’allergie alimentaire, plus précisément d’intolérances alimentaires, a compliqué la chose.

Lire la suite...

Materner un enfant différent

C’est compliqué de définir ce qu’est un enfant différent. Beaucoup diront que chaque personne est unique, et c’est vrai; que définir un enfant comme différent, c’est lui apposer une étiquette enfermante, sclérosante, et c’est vrai; qu’il existe un risque que le parent ne se voit plus que comme lui-même différent, voire y trouve une forme de reconnaissance sociale, et c’est vrai. Ces risques existent, mais ces affirmations sont aussi des procès d’intention, qui ne font pas honneur à la souplesse mentale et aux ressources d’amour dont ces parents font preuve.

Lire la suite...

Une panoplie de traitements contre un reflux résistant

J’ai essayé tous les traitements "doux" repoussant en dernière intension les médicaments allopathiques. Je n’ai de toute façon pas réussi à lui faire avaler les gels et pansements gastriques prescrits. J’ai rapidement compris que Lola ne tolérait pas grand-chose d’autre que mon lait, ou éventuellement de l’eau. Homéopathie, phytothérapie, lactase, portage, massages, maternage intense ont été notre seule réponse possible durant 1 an.

Lire la suite...

Tenir le coup face au reflux de bébé

Il faut garder en tête qu'on ne sort pas si facilement du phénomène de reflux de son bébé, qu'une rechute est toujours possible et parfois encore plus dure qu'avant. Ca évite les trop grosses déceptions.

Lire la suite...