J'avais entendu plusieurs choses sur le fait de donner à manger aux bébés directement en morceaux, dès le début de la diversification. Même quand ils n'ont pas de dents, ils arrivent très bien à se débrouiller et à mâcher avec leurs gencives la majorité des aliments. Et donc, dès le début, ma fille a eu des morceaux.



Elle a réellement commencé à être diversifiée à 7 mois et demi environ. Avant, il lui arrivait de goûter à ce que l'on manger, mais c'était uniquement pour remplir sa curiosité qui la poussait à vouloir goûter. Mais en général, elle n'avalait même pas ce qu'elle mangeait.

Rapidement, elle a donc su manger tout, tel quel. Les purées et les compotes sont très rares. Elle mange des fruits, des légumes, de la viande, tout ça en petits morceaux, comme nous. Elle a très vite su mordre, ou croquer dans les aliments. Cet été, alors qu'elle devait avoir 8 mois, je me souviens qu'elle savait déjà manger une tomate cerise toute seule, sans l'aide de personne. Hier, elle m'a fait la jolie surprise d'aller chercher une poire toute seule, qui était posée sur la table. Elle est allée la prendre et s'est mise à la manger comme ça, avec la peau, sans besoin qu'on lui coupe en morceaux. Elle a juste crié quand son papa a voulu lui enlever les fibres immangeables qui sont au milieu de la poire.

Par contre, quand je tente de lui faire des petits pots rien que pour elle, mademoiselle ne veut même pas y goûter. Non, c'est bien plus chouette de manger comme les grands. Alors oui, elle mange des compotes et des yaourts parce que l'appel du sucre est troooop fort, mais en salé, elle ne veut manger que ce que nous on mange! Elle vient tout le temps aux pieds de son père pour qu'il partage son repas avec elle! Et puis il y a aussi un nouveau petit obstacle à la faire manger: elle veut manger elle-même, toute seule, comme une grande, et donc pas question qu'on lui donne son repas à la petite cuillère, c'est elle qui veut tenir la cuillère! Mais bon, je laisse faire, peu importe après tout! Et elle a bien démontré hier soir, avec la poire, que si elle a envie de manger, elle sait tout à fait se débrouiller!

J'allais presque oublier de préciser qu'elle ne s'est, bien entendu, JAMAIS étranglé avec quelque aliment que ce soit. Elle s'est déjà étranglée au sein en tétant trop vite, mais jamais en mangeant! Soit elle arrive à mâcher et à avaler, soit il y en a trop, et elle recrache (mais ça reste rare, maintenant, c'était plutôt à ses débuts).

Hélène maman de Jandira
http://maternage.6mablog.com/


Manger des morceaux

J'avais entendu plusieurs choses sur le fait de donner à manger aux bébés directement en morceaux, dès le début de la diversification. Même quand ils n'ont pas de dents, ils arrivent très bien à se débrouiller et à mâcher avec leurs gencives la majorité des aliments. Et donc, dès le début, ma fille a eu des morceaux.

Lire la suite...

Eviction stricte du blé et du gluten

J’ai commencé par exclure le gluten et le lactose sous les conseils de mon nutritionniste. Grâce à cela, ma vie a changé car je n’etais plus malade et je pouvais enfin digérer ce que je mangeais ! Elle a changé aussi, car elle est devenue moins souple et plus astreignante, à cause des régimes d’éviction. Mais c’est un effort qui en vaut largement le coup !

Lire la suite...

Materner un enfant différent

C’est compliqué de définir ce qu’est un enfant différent. Beaucoup diront que chaque personne est unique, et c’est vrai; que définir un enfant comme différent, c’est lui apposer une étiquette enfermante, sclérosante, et c’est vrai; qu’il existe un risque que le parent ne se voit plus que comme lui-même différent, voire y trouve une forme de reconnaissance sociale, et c’est vrai. Ces risques existent, mais ces affirmations sont aussi des procès d’intention, qui ne font pas honneur à la souplesse mentale et aux ressources d’amour dont ces parents font preuve.

Lire la suite...

Réaction aux noix, cajou et coco

Lola a quasiment toujours eu la peau très sèche sur le corps, les joues rouges à la texture d'une peau de crocodile (heureusement jamais à sang, ni suintante), de petites zone eczémateuses jaunes comme des croutes de lait dans les sourcils et derrière les oreilles, le tout accompagné de fréquentes rhino-pharyngites purulentes, en particulier en période de poussée dentaire, soit tous les un à deux mois. Elle avait également un reflux sévère (oesophagite diagnostiquée à l'âge d'un an) et des troubles digestifs (rots, gaz, selles vertes durant l'allaitement exclusif et constipation dès le début de la diversification alimentaire avec des légumes pourtant laxatifs !). J'ai toujours su qu'elle réagissait à un ou des aliments, mais lesquels ?

Lire la suite...

Lactase pour un bébé allaité

J’ai allaité avec un réflexe d’éjection fort (REF), c’est à dire que mon lait sortait trop vite, trop fort, à la manière d’un Karcher. En conséquence, ma fille était très tonique et goulue lorsqu'elle tétait. Elle s’étranglait parfois, tétait peu et très souvent, visiblement pas assez pour être rassasiée. Elle avait des gènes digestives, des rots et gaz nombreux, des selles vertes et mousseuses souvent explosives qui s'annonçaient par des coliques, ainsi qu'un reflux gastro-oesophagien. Tout ceci la maintenait éveillée et geignarde durant des heures et rendait l’allaitement épuisant pour moi.

Lire la suite...

Sommeil de loirs ou de hiboux ?

Il y a des bébés loirs.

Et il y a des bébés hiboux, qui sont de chouettes bébés (hu hu ! c'est drôle)

Ce bébé dormait bien. Et puis, il a eu un reflux. Alors, il a arrêté de bien dormir. Moi aussi.

Quand on a un bébé qui ne dort pas, on apprend beaucoup de choses (faut bien rester positif)

Lire la suite...