Cela faisait un an que je clamais que mon bébé avait un reflux depuis sa naissance. Aucun des 5 médecins différents que j'ai pu voir ne m'écoutait ou ne me croyait. C'est en consultant un énième pédiatre, qu'il vit à la simple consultation que ma fille âgée de 12 mois avait non seulement un reflux mais aussi une oesophagite. Pour confirmer ce diagnostic, ma fille du passer une fibroscopie. L’examen s’est très bien déroulé, sans anesthésie, mais sous "calmant" administré par un suppositoire.

C'était en 2008 et nous avons été bien accueillis dans un service pédiatrique hospitalier de Lille. Je n'étais pas très rassurée, mais le personnel a pris le temps de me renseigner. En insistant un peu,  j’ai pu accompagner ma fille au bloc et être avec elle pour lui parler et la rassurer pendant que je lui tenais les bras. Elle n’a pas subit d’anesthésie, mais a reçu un simple suppositoire calmant. Bien sûr elle devait également être à jeun. La fibroscopie n’a duré que quelques minutes. Et une fois revenue dans la chambre, ma fille a pu téter. Elle a retrouvé rapidement ses esprits et l’on a pu sortir environ 1h plus tard.

Le diagnostic est tombé, ce dernier pédiatre avait vu juste, oesophagite peptique de grade 1. Cet examen a donc été utile et a permis de recevoir un traitement adapté, de la Ranitidine®, de la dompéridone et du Gavison. La Ranitidine® effervescente était mal adaptée à l'allaitement et je n'arrivais pas la faire absorber à un bébé ni ne buvait rien d'autre que mon lait. A la place, de l'oméprazole à été donné. Un mois plus tard, ma fille commençait enfin à pouvoir manger des aliments. L'oesophagite était guérie, mais son reflux a encore persisté jusqu'à l'âge de 4 ans et demi. Il était du à des allergies alimentaires.

fanette


Eviction stricte du blé et du gluten

J’ai commencé par exclure le gluten et le lactose sous les conseils de mon nutritionniste. Grâce à cela, ma vie a changé car je n’etais plus malade et je pouvais enfin digérer ce que je mangeais ! Elle a changé aussi, car elle est devenue moins souple et plus astreignante, à cause des régimes d’éviction. Mais c’est un effort qui en vaut largement le coup !

Lire la suite...

Mycose mammaire chronique

Pourquoi une mycose mammaire dure si longtemps? D'abord je ne savais pas qu'allaiter ne doit pas faire mal. Parce que la douleur s’est amplifiée insidieusement et progressivement sur plusieurs semaines avant que la situation devienne intenable.

Lire la suite...

Materner un enfant différent

C’est compliqué de définir ce qu’est un enfant différent. Beaucoup diront que chaque personne est unique, et c’est vrai; que définir un enfant comme différent, c’est lui apposer une étiquette enfermante, sclérosante, et c’est vrai; qu’il existe un risque que le parent ne se voit plus que comme lui-même différent, voire y trouve une forme de reconnaissance sociale, et c’est vrai. Ces risques existent, mais ces affirmations sont aussi des procès d’intention, qui ne font pas honneur à la souplesse mentale et aux ressources d’amour dont ces parents font preuve.

Lire la suite...

Lait maternel, elle n'aime que ça !

Lola a un reflux depuis sa naissance. Elle est allaitée. Les conditions particulièrement difficiles qu’induit le reflux gastro-oesophagien (RGO), m’a fait remettre en cause l’allaitement plusieurs fois. Mais… Lola n’aime pas le lait de vache et le peu qu’elle en ait mangé, a engendré des régurgitations de lait caillé. Elle est allergique au soja (vomissements). Et puis, elle a refusé tous les "laits" végétaux, sauf le "lait" de riz. Mais celui-ci la constipe ! Alors, qu’aurais-je fait si je n’avais pas allaité ?

Lire la suite...

Témoignages

 

Témoignages


 

Humeur en dents de scie d'un bébé à reflux

Je ne sais par quel mécanisme, mais souvent les bébés souffrant d'un reflux vont "oublier" leur douleur lorsqu'on leur change les idées ou alors elle se calme sous l'effet de la détente occasionnée ?

Lire la suite...