Cela faisait un an que je clamais que mon bébé avait un reflux depuis sa naissance. Aucun des 5 médecins différents que j'ai pu voir ne m'écoutait ou ne me croyait. C'est en consultant un énième pédiatre, qu'il vit à la simple consultation que ma fille âgée de 12 mois avait non seulement un reflux mais aussi une oesophagite. Pour confirmer ce diagnostic, ma fille du passer une fibroscopie. L’examen s’est très bien déroulé, sans anesthésie, mais sous "calmant" administré par un suppositoire.

C'était en 2008 et nous avons été bien accueillis dans un service pédiatrique hospitalier de Lille. Je n'étais pas très rassurée, mais le personnel a pris le temps de me renseigner. En insistant un peu,  j’ai pu accompagner ma fille au bloc et être avec elle pour lui parler et la rassurer pendant que je lui tenais les bras. Elle n’a pas subit d’anesthésie, mais a reçu un simple suppositoire calmant. Bien sûr elle devait également être à jeun. La fibroscopie n’a duré que quelques minutes. Et une fois revenue dans la chambre, ma fille a pu téter. Elle a retrouvé rapidement ses esprits et l’on a pu sortir environ 1h plus tard.

Le diagnostic est tombé, ce dernier pédiatre avait vu juste, oesophagite peptique de grade 1. Cet examen a donc été utile et a permis de recevoir un traitement adapté, de la Ranitidine®, de la dompéridone et du Gavison. La Ranitidine® effervescente était mal adaptée à l'allaitement et je n'arrivais pas la faire absorber à un bébé ni ne buvait rien d'autre que mon lait. A la place, de l'oméprazole à été donné. Un mois plus tard, ma fille commençait enfin à pouvoir manger des aliments. L'oesophagite était guérie, mais son reflux a encore persisté jusqu'à l'âge de 4 ans et demi. Il était du à des allergies alimentaires.

fanette


Nourrisson allergique au soja

J'ai allaité avec un réflexe d'éjection fort du lait et Lola a eu très rapidement un reflux gastro-oesophagien interne, c'est-à-dire sans aucune régurgitation. Jusque là, elle avait juste du mal à faire sortir les rots et je la faisais dormir inclinée contre les remontées acides. Mais, à partir de 4 mois environ, son reflux pris une autre allure. Elle avait mal quand elle rotait et vomissait du lait caillé après chaque tétée.

Lire la suite...

Dormir avec bébé en écharpe de portage

Depuis que Pauline est née, je pense que les siestes qu'elle a pu faire allongée seule dans un lit peuvent se compter sur les doigts des deux mains ! Les deux semaines ayant suivi sa naissance, elle s'endormait au sein, puis je ne cherchais plus à bouger et lisais. Le soir, nous réussissions encore à la poser endormie. Mais très vite, dès la 3ème semaine je pense, Pauline n'a plus pu s'endormir au sein. J'ai alors compris que j'avais un terrible réflexe d'éjection fort du lait (REF) et elle, un reflux lié à mon REF.

Lire la suite...

Humeur en dents de scie d'un bébé à reflux

Je ne sais par quel mécanisme, mais souvent les bébés souffrant d'un reflux vont "oublier" leur douleur lorsqu'on leur change les idées ou alors elle se calme sous l'effet de la détente occasionnée ?

Lire la suite...

Materner un enfant différent

C’est compliqué de définir ce qu’est un enfant différent. Beaucoup diront que chaque personne est unique, et c’est vrai; que définir un enfant comme différent, c’est lui apposer une étiquette enfermante, sclérosante, et c’est vrai; qu’il existe un risque que le parent ne se voit plus que comme lui-même différent, voire y trouve une forme de reconnaissance sociale, et c’est vrai. Ces risques existent, mais ces affirmations sont aussi des procès d’intention, qui ne font pas honneur à la souplesse mentale et aux ressources d’amour dont ces parents font preuve.

Lire la suite...

Témoignages

 

Témoignages


 

Le lait maternel et ses multiples bienfaits

On parle beaucoup de tous les anticorps et toutes les bonnes choses qu'il y a dans le lait maternel pour la santé du bébé, mais il ne faut pas oublier non plus qu'on peut s'en servir autrement que oralement!

Lire la suite...