Je ne sais par quel mécanisme, mais souvent les bébés souffrant d'un reflux vont "oublier" leur douleur lorsqu'on leur change les idées ou alors elle se calme sous l'effet de la détente occasionnée ?

 

Balades, dialogues et grimaces du papa, visites chez le docteur, même, sont souvent l'occasion d'un répit. Mais au bout de quelques temps, quand même, quand l'effet "nouveauté" s'estompe (soit vers la fin de la consultation chez le docteur, par exemple), les grognements reviennent. Les promenades, la voiture et le portage sont les seules activités qui donnent un répit plus long, dû aux vibrations peut-être (?) (mais là aussi, au bout de quelques heures, de voiture, par exemple, les douleurs reviennent de plus belle : vite ! arriver !).

Ce qui fait que les bébés RGO sont souvent qualifiés d'"impatients", car il faut les changer de jeu très régulièrement et toujours en inventer un nouveau (pour qu'ils mangent leur purée, par exemple... après le repas, la pièce est un champ de bataille de jouets en tous sens...).

On les dit aussi "jean qui rit jean qui pleure" car les faire marrer va occasionner le même répit mais la douleur reviendra vite et il passera directement du rire aux larmes. "Glouton" aussi, car ils cherchent un soulagement en se goinfrant de lait ou de nourriture solide.

De là à les traiter de "capricieux", on le comprend bien, il n'y a qu'un pas... que l'entourage franchit parfois allègrement, et que les mamans doivent savoir contrer. Les VRAIS caprices n'arrivent pas, à mon avis, avant quasiment un an et cette phrase sur le rôle parental m'a toujours plu : "la première année est tendre, la deuxième année tendre et sévère et la troisième est tendre, sévère et sociale".

N'oublions donc jamais la tendresse !

ma


Eczéma et allergie aux fruits à coque

Chiara est née en août 2005. A la maternité, les puéricultrices lui ont donné des biberons à mon insu puis m’ont conseillé de lui en donner en attendant ma montée laiteuse. Je ne sais pas si cela à un lien; mais dès les premiers jours, elle nous a déclaré un eczéma.

Lire la suite...

Humeur en dents de scie d'un bébé à reflux

Je ne sais par quel mécanisme, mais souvent les bébés souffrant d'un reflux vont "oublier" leur douleur lorsqu'on leur change les idées ou alors elle se calme sous l'effet de la détente occasionnée ?

Lire la suite...

Pharmacie au naturel pour bébé atopique

Il n'est pas nécessaire d'acheter un produit pour chaque usage ou chaque maladie infantile, lorsqu'on connait et que l'on a testé certains produits "tout en un" très pratiques.

Lire la suite...

Le lait maternel et ses multiples bienfaits

On parle beaucoup de tous les anticorps et toutes les bonnes choses qu'il y a dans le lait maternel pour la santé du bébé, mais il ne faut pas oublier non plus qu'on peut s'en servir autrement que oralement!

Lire la suite...

Sommeil de loirs ou de hiboux ?

Il y a des bébés loirs.

Et il y a des bébés hiboux, qui sont de chouettes bébés (hu hu ! c'est drôle)

Ce bébé dormait bien. Et puis, il a eu un reflux. Alors, il a arrêté de bien dormir. Moi aussi.

Quand on a un bébé qui ne dort pas, on apprend beaucoup de choses (faut bien rester positif)

Lire la suite...

Réaction aux noix, cajou et coco

Lola a quasiment toujours eu la peau très sèche sur le corps, les joues rouges à la texture d'une peau de crocodile (heureusement jamais à sang, ni suintante), de petites zone eczémateuses jaunes comme des croutes de lait dans les sourcils et derrière les oreilles, le tout accompagné de fréquentes rhino-pharyngites purulentes, en particulier en période de poussée dentaire, soit tous les un à deux mois. Elle avait également un reflux sévère (oesophagite diagnostiquée à l'âge d'un an) et des troubles digestifs (rots, gaz, selles vertes durant l'allaitement exclusif et constipation dès le début de la diversification alimentaire avec des légumes pourtant laxatifs !). J'ai toujours su qu'elle réagissait à un ou des aliments, mais lesquels ?

Lire la suite...