Il arrive parfois qu'un bébé souffrant de reflux gastro-oesophagien (RGO) présente une faible prise de poids ou une perte du poids, surtout s'il régurgite beaucoup.

C'est d'ailleurs un des critères qui alarme les médecins et qui les incite à traiter le reflux, alors que les autres symptômes ne sont pas criants. Il ne faut pas confondre prise de poids lente et cassure de la courbe de croissance ou de poids du bébé. Cette dernière s'apparenterait plutôt à une allergie alimentaire, en particulier lorsqu'elle se produit dans les mois qui suivent l'introduction d'un nouvel aliment. Il est à noter que certaines allergies alimentaires engendrent un reflux gastro-oesophagien.

 

Comportement au sein du bébé souffrant de reflux et incidence sur son poids

Tétées fréquentes et courtes

Il est important de continuer l'allaitement à la demande. Le fait de téter régulièrement soulage la douleur provoquée par les remontées acides. Il se peut donc qu'un bébé-RGO réclame très souvent de petites tétées rapides et fractionne sa prise alimentaire. Avec suffisamment de tétées, même courtes, la prise de poids est généralement satisfaisante.

 

Refus de téter

L'inverse est vrai aussi. Certains nourrissons sont ronchons et refusent le sein parce qu'ils ont associé le fait de téter avec la douleur ressentie. Il est donc important de tout mettre en œuvre pour faciliter la prise du sein (repérer ce qui calme le bébé avant de le mettre au sein : une ballade, un bain, un massage ou le bercement ; allaiter dans un endroit calme, voire la pénombre ; allaiter le bébé encore presque endormi ; etc) et surveiller la prise de poids. 
Le bébé qui refuse le sein

 

Régurgitations importantes

Il est possible que le bébé régurgite une bonne partie ce qu'il a bu. Il faut éviter d’allonger ou manipuler le bébé durant les 2 heures qui suivent la tétée et surveiller son poids pour ne pas qu'il en perde. Certains médicaments peuvent limiter les régurgitations et faciliter la digestion.
Porter bébé et allaiter en écharpe

 

Alimentation solide, la solution ?

L'introduction de solides précocement pour remédier à ces problèmes d’alimentation, n'est pas toujours la bonne solution. Certains reflux, dits mécaniques, peuvent être calmés grâce à la diversification. Mais, il y a aussi des enfants qui supportent mal certains aliments trop acides ou trop difficiles à digérer ou se désintéressent de la nourriture solide justement à cause de leur reflux. D’autre part, certains reflux sont liés à une allergie alimentaire et le refus de certains aliments peut être un moyen instinctif pour ces enfants de ne pas s’exposer à des ingrédients qui les feraient réagir.

 

Les compléments de lait artificiel

Pour faire grossir un bébé qui prend peu de poids, l’on propose souvent de sevrer et de remplacer le lait maternel par des laits artificiels. Cette pratique comporte un risque d'accentuer le reflux, soit parce que les laits infantiles sont moins digestes, restent plus longtemps sur l'estomac et sont plus acides lors des régurgitations, soit parce qu'ils comportent un risque d'allergie alimentaire, notamment au lait de vache ou a tout autre excipient qui compose les laits artificiels. Le lait maternel reste l'aliment indiqué pour un bébé souffrant de reflux.

Toutefois, dans certaines situations où la prise de poids est vraiment très faible, les compléments de laits sont nécessaires. Le cas échéant, il faut privilégier le don de lait maternel en tirant son lait et en le donnant au nourrisson de préférence au DAL (Dispositif d’Aide à l’Allaitement) ou par d'autres moyens que le biberon pour réduire le risque de confusion sein/tétine (tasse, cuillère spéciale dont le manche comporte un réservoir (Soft Cup®), compte-goutte, seringue sans aiguille, pipette de médicament, etc). 
Comment tirer son lait ?

 

Repères de prise de poids du bébé allaité

D'après une étude sur la croissance de bébés allaités, un bébé prend en moyenne, en partant du poids le plus bas fait après sa naissance : 
- 750 à 800 g par mois pendant les 3 premiers mois 
- 380 à 400 g par mois entre 3 et 6 mois 
- 190 à 200 g par mois entre 6 et 12 mois 
Ce sont des moyennes, certains bébés peuvent prendre plus, d'autres moins.

Un autre repère est que le bébé a environ doublé son poids de naissance à 6 mois.

 

Moyens de contrôle de la prise de poids

Pour évaluer correctement la bonne prise de poids d'un bébé, le meilleur repère n'est pas tant les pesées, que le nombre de selles et surtout d'urine. Si un bébé boit suffisamment, il élimine abondamment. 
"On peut compter les couches : tant qu'il est entièrement allaité, 5 à 6 couches bien mouillées et au moins 2 selles jaunes et molles par jour (après six semaines, les selles peuvent beaucoup se raréfier), soit au total environ 3 à 4 changes complets par jour. Pour se rendre compte de ce qu'est une couche bien mouillée, versez 6 à 7 cuillères à soupe d'eau sur une couche propre et appréciez la chose "au poids". *1 
Repères de qualité et quantité des selles et des urines du nourrisson
Surveillance des selles et problèmes de poids
Les selles rares des bébés allaités

Ensuite, peser le bébé pour surveiller sa prise de poids. Pour cela, utilisez de préférence à chaque fois la même balance, pour éviter les écarts de mesure dus à un réglage différent d'un appareil à l’autre. La prise de poids doit toujours être calculée à partir de la mesure la plus basse et non du poids de naissance de l'enfant.

D'autre part, un bébé exclusivement allaité au sein n'a pas tout à fait la même croissance qu'un bébé allaité au biberon. Les courbes traditionnelles des carnets de santé français représentent la croissance idéale d'un bébé nourrit au lait artificiel. L’Organisation Mondiale de la Santé a publié de nouvelles courbes de croissance pour les enfants. Il peut donc être intéressant de faire la comparaison entre les deux, afin d’écarter un éventuel problème de poids résultant de l’interprétation d'une courbe de poids inappropriée. Il faut aussi se rappeler que les courbes ne sont que des guides.

"La majorité des bébés allaités suivent les courbes de croissance des carnets de santé les trois premiers mois, puis leur gain de poids semble ralentir particulièrement après 4 à 6 mois, contrairement aux bébés nourris au lait de substitution. Il ne faut pas en conclure que les bébés allaités sont alors en manque." *2 
L'essentiel est que dans l'ensemble, la courbe de croissance soit régulière. Une cassure dans la croissance ou la prise de poids doit attirer l'attention. 
Courbes de croissance et de poids de l'OMS

 
* 1 Extrait des Cahiers de l'Allaitement n°2 : Stagnation staturo pondérale et prise de poids lente
* 2 Extrait de Allaiter Aujourd'hui n°15 : Questions de poids



+ d'info