Diagnostic

Le diagnostic

 

Le diagnostic est essentiel pour une bonne prise en charge de l'allergie et il doit être établi le plus tôt possible. Il est important que les parents puissent reconnaître les signes de reflux et d'allergie, afin de pouvoir consulter au plus vite un médecin. Mais établir un diagnostic d'allergie, d'intolérance ou de reflux est une démarche laborieuse et qui peut prendre du temps. Elle s'apparente bien souvent à une enquête à la recherche de l'aliment responsable de la réaction. Pour cela, les parents doivent traquer l'apparition du moindre signe et tout changement dans les habitudes alimentaires, puis ils essayent de trouver un lien entre les deux.

L'histoire clinique et le journal alimentaire sont donc des éléments clef sur lesquels les médecins s'appuieront pour établir leur diagnostic. Dans un second temps, des tests et des examens peuvent être menés pour confirmer ou infirmer le diagnostic. L'allergologue pourra ainsi dès les premiers mois pratiquer des tests sur le nourrisson. De même les examens nécessaires au diagnostic du reflux peuvent être pratiqués très tôt sur le bébé.

 

Tests allergiques

Les tests cutanés et sanguins peuvent être effectués sur l’enfant et même le nouveau né. Malheureusement, ils ne permettent pas toujours de trancher clairement car les tests d'allergie sont parfois difficiles à interpréter ("faux positifs", "faux négatifs"...). Ensuite, les dépistages ciblent principalement une seule catégorie d'allergie, celle IgE médiée, alors qu'il existe plusieurs autres mécanismes différents qui peuvent être impliqués dans la réaction. Même si les tests sont négatifs, ce qui prédomine est l'existence de symptômes. Le test d’élimination alimentaire reste le plus fiable des tests. Il est concluant lorsque les symptômes disparaissent après avoir arrêté de consommer l'aliment suspect, puis qu'ils réapparaissent suite à la réintroduction de cet aliment.

 

Examens et diagnostic du reflux

Le médecin s'appuiera sur des signes évident de reflux et sur l'évaluation de la souffrance du bébé. Des examens permettent d'établir l'origine et d'évaluer la gravité du reflux pour adapter le traitement Malheureusement, ils sont souvent intrusifs et ils ne sont pas toujours pratiqués en première intention. Un traitement d'épreuve est parfois mis en place en cas de suspicion de RGO. Le pédiatre ou le gastro-entérologue peut prescrire des médicaments sans effectuer d'examens. S'ils apportent une amélioration de santé cela permet de confirmer l'existence du reflux, mais cette méthode ne permet pas d'en identifier l'origine.

 

 

Etablir le diagnostic d'un reflux gastro-oesophagien (RGO) n'est pas toujours chose évidente. De part la variété de symptômes possibles, qui peuvent s'exprimer à des degrés d'intensités différents, il arrive que le reflux malheureusement échappe au diagnostic médical pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Lire la suite...

Les tests peuvent être effectués dès la naissance, et plus tôt le diagnostic est établi, mieux c'est. Mais il n’y a pas de tests miracles pour déceler une allergie ou une intolérance alimentaire, surtout chez le nourrisson à cause de son immaturité digestive, qui peut rendre un test négatif un jour et positif plus tard. Même si les tests sont négatifs, mais que votre bébé continue à réagir suite à l'ingestion d'un aliment, c'est qu'il existe belle et bien une allergie ou une intolérance alimentaire.

Lire la suite...

Lorsqu'on suspecte une réaction allergique, on peut mettre en place un régime d'éviction de manière empirique, en supprimant transitoirement l'aliment suspecté. On observe alors s'il y a disparition ou pas des symptômes, puis s'ils réapparaissent au moment de la réintroduction de l'aliment. Cette technique est souvent utilisée pour diagnostiquer les intolérances alimentaires et les allergies aux réactions peu sévères.

Lire la suite...

Tenir un journal alimentaire peut aider a se faire une idée de l'ingrédient à l'origine des réactions. On y note la composition détaillée des repas consommés pendant plusieurs semaines. C'est un document souvent très utile à l'allergologue. Etablir un diagnostic d'allergie ou d'intolérance est une démarche laborieuse, qui s'apparente bien souvent à une véritable enquête à la traque d'un aliment et cela peut prendre du temps.

Lire la suite...

On pourrait croire qu'il n'y a pas besoin de préparer un rendez-vous chez un médecin, au contraire. La prise en charge médicale d'un bébé allergique est souvent pluridisciplinaire. Selon les symptômes, la mère peut être amenée à consulter un allergologue, un dermatologue, un ORL ou un gastroentérologue, etc. Et il n'est pas toujours facile de se faire entendre.

Lire la suite...