Signes d'allergie et d'intolérance

Les signes d'allergie et d'intolérance

 

Il est important de pouvoir reconnaître les symptômes d'une réaction afin de permettre un diagnostic précoce. Plus l'allergie ou l'intolérance sont prises en charge tôt, et c'est possible dès les premiers mois de vie du nourrisson, moins elles auront d'effets délétères sur la santé du bébé.

La réaction à un aliment peut toucher différentes parties du corps :

 

  • La peau (urticaire, eczéma, dermatite atopique, oedème buccal, érythème…)

  • Le système digestif (vomissements, reflux, diarrhée, constipation, coliques, sang dans les selles, retard de croissance…)

  • Les voix respiratoires (asthme, rhinites, bronchites, otites…)

 

Les symptômes s’expriment plus ou moins rapidement, entre quelques minutes à quelques jours après la consommation de l’aliment. Ils durent au moins pendant toute la durée de la digestion, c’est-à-dire plusieurs heures jusqu’à plusieurs jours dans certaines formes d’allergie. Une toute petite quantité d’aliment peut suffire à provoquer une réaction sévère, en particulier en cas d’atopie. L'observation à elle seule des symptômes ne permettent pas d'identifier à quel aliment on réagit, car ils peuvent être communs à chaque forme d'allergie ou d'intolérance.

 

Une crise aigüe ou, à l'inverse, la chronicité et la répétition des symptômes doivent alarmer. L’anaphylaxie est la réaction allergique la plus grave. Elle touche toutes les parties du corps à la fois. Elle nécessite une hospitalisation d’urgence et peut entrainer la mort.

 

 

Un bébé souffrant de coliques, d'allergie, d'intolérance ou d'un reflux gastro-oesophagien ne laisse souvent aucun répit aux parents. Il peut être taxé de "bébé capricieux" ou "d’enfant difficile". Mais en fait, il est simplement en souffrance ! Il peut parfois l’exprimer par une demande incessante de présence et d’attention, des pleurs ou un état d’hypersensibilité extrême, peut-être à la manière d'un bébé aux besoins intenses (BABI). 

Lire la suite...

Constipation et selles rares

La constipation, par définition, c'est des selles dures et très sèches, difficiles et parfois douloureuses à émettre, avec un espacement de plusieurs jours entre deux selles et accompagnées de ballonnements et parfois d’une lourdeur digestive.

Attention de ne pas confondre avec les selles rares du nourrisson allaité ! Ce sont des selles qui restent molles et jaunes, mais émises avec un intervalle pouvant aller jusqu’à 10 jours, voire plus dans de rares cas, et sans douleur ni autre problème de santé.

Diarrhée et transit accéléré

  • selles liquides ou semi molles et qui demande parfois un effort de poussée
  • selles fréquentes ou très fréquentes (5,6 fois par jour et plus) avec une émission qui ne soulage pas, voire douloureuse et/ou acide
Lire la suite...

L'anaphylaxie est une réaction qui peut toucher les systèmes cutané et/ou respiratoire et/ou cardiovasculaire et/ou gastro-intestinal. On dit qu'elle est multi systémique. Cette réaction est très dangereuse et peut parfois entrainer la mort. Elle nécessite une surveillance médicale rapprochée.

Lire la suite...

Le terme "colique" désigne une douleur aiguë et violente à l'abdomen. Les pleurs de coliques sont intenses et inconsolables. Ils apparaissent subitement de manière imprévisible.

Lire la suite...

La dermatite atopique (DA) affecte surtout la face, le creux des coudes et derrière les genoux, de manière souvent symétrique. Elle se manifeste par une inflammation de la peau qui s'accompagne de démangeaisons.

Lire la suite...

Pleurs de décharge, caprices, ou poumons à renforcer ? Rien de tout cela ! Pleurer est un "langage". Votre nourrisson ne parle pas encore (statistiquement les pleurs diminuent grandement lorsque l'enfant commence à parler). Il attire votre attention par des pleurs, si vous n'avez pas déjà compris ses besoins. Il a faim ? Il a peut être chaud ? Ou sa couche est sale ? Ou bien il a mal...

Lire la suite...

Roter, c'est normal. En tétant ou en buvant, le bébé peut avaler de l'air. Alors qu'un bébé allaité au biberon doit systématiquement faire un rot, il n'en est pas de même chez le bébé allaité au sein. La succion du sein est différente de celle de la tétine et génère moins d'air. Certains bébés ont plus d'éructations que d'autres, sans que cela soit problématique. L'émission de rots ne doit pas être douloureuse.

Lire la suite...