Urticaire, eczéma, troubles digestifs, affections ORL, etc... les symptômes d'allergie touchent la peau, le système digestif ou respiratoire.

 

Lors d’une réaction après l’ingestion d’un aliment, plusieurs symptômes s’expriment souvent en même temps. Qu’il s’agisse d’allergie ou d’intolérance, ils peuvent toucher différentes parties du corps : la peau, le système respiratoire, le système digestif ou les 3 à la fois (anaphylaxie).

Ils peuvent apparaître presque immédiatement après la consommation de l’aliment (quelques minutes à quelques heures) ou parfois plusieurs jours après. Ils peuvent être plus ou moins graves, brutaux, ou au contraire diffus et moins flagrant, en particulier en cas d'intolérance alimentaire, voire entraîner la mort (choc anaphylactique, des cas de mort subite du nourrisson ont été rapportés). Ils durent au moins pendant toute la durée de la digestion, c’est à dire plusieurs heures, jusqu’à plusieurs jours dans certaines formes d’allergie (allergies retardées de type III et IV).

Une toute petite quantité d’un aliment peut suffire à provoquer une réaction sévère. De manière générale, dans l’allergie plus on s’expose à l’allergène plus la réaction va s’amplifier et s’aggraver. Le traitement par éviction alimentaire de l'allergène est primordial.

 

Liste non exhaustive des symptômes qui peuvent apparaître après l'ingestion d'un aliment

  • Réactions cutanées : eczéma, dermatite atopique, urticaire, érythème péribuccal, oedème des lèvres et de la langue.
  • Réactions respiratoires : asthme, rhinite, conjonctivite, bronchite, toux chronique.
  • Réactions digestives : vomissements, régurgitations fréquentes et douloureuses, reflux gastro-oesophagien (RGO), coliques, ballonnements, gaz abondants, diarrhée ou constipation chroniques, selles glaireuses, sang dans les selles, malabsorption intestinale, perte de poids, retard de croissance, perte d'appétit, dégoût d'un aliment, anémie, carences (vitamines, oligoéléments, protéiniques).
  • Réactions systémiques : choc anaphylactique (= vomissements, palpitation, difficulté à respirer, malaise et perte de connaissance), urticaire géant ou aiguë, œdème de Quincke.
  • Réactions diverses : migraines, pleurs intenses, insomnies, troubles du comportement (nervosité, hyperactivité, nonchalance, comportement de bébé aux besoins intenses), troubles psychologiques (autisme).

 

Principaux symptômes chez l’enfant

Les réactions touchent plus souvent :

  • la peau (urticaire, eczéma ou dermatite atopique). La dermatite atopique est le symptôme le plus précoce. Elle représente 75 à 80% des manifestations cliniques entre 0 et 3 ans. L'eczéma, lui, est toujours dû à une allergie soit alimentaire (très souvent au lait de vache), soit cutanée (réaction à une crème, un parfum, un savon, une lessive, un adoucissant ou un produit ménager)
  • l’arbre respiratoire (rhinite, l’asthme semble plus fréquent chez les adolescents et les jeunes adultes)
  • le tube digestif (régurgitations, vomissements, constipation, diarrhée, malabsorption)
  • ou plusieurs de ces organes simultanément
    Les réactions généralisées (choc anaphylactique), jusqu'à présent exceptionnelles chez le petit enfant, augmentent de plus en plus.

 

 

+ d'info