Lorsqu'on a un enfant allergique ou intolérant, il faut prendre garde à vérifier au préalable la composition de tout traitement. Les médicaments allopathiques contiennent souvent des additifs qui peuvent être allergisants (amidon de blé, maltodextrines, arômes aux agrumes, huile de ricin, etc). Les granules homéopathiques contiennent du lactose. Il vaut mieux privilégier les formes lyposolubles, injectables, les suppositoires ou l'homéopathie sous forme de gouttes aqueuses. Ceux-ci contiennent habituellement peu ou pas d'excipients.

 

Prenez le temps de demander à votre médecin de consulter le Vidal ou à votre pharmacien de vérifier la composition sur la notice des médicaments. Il faut savoir que les excipients ne sont pas les mêmes d'un médicament original (princeps) à son générique. Parfois, en examinant d'une marque à l'autre, il y a moyen de trouver des traitements sans l'excipient auquel réagit votre bébé.

 

 

Les médicaments allopathiques contiennent des excipients, qui peuvent être à base de blé (amidon, maltodextrines), maïs (maltodextrines), lactose, soja, agrumes ou gélatine de poisson (enveloppe des gélules), etc. Bien qu’en infimes quantités, ceux-ci peuvent parfois suffire à déclencher des allergies ou des intolérances alimentaires. Les excipients présents dans les vitamines D et K données aux nourrissons peuvent aussi engendrer des réactions et parfois des régurgitations. Les médicaments injectables (ampoules prévues pour être injectées) sont à privilégier, car ils comportent moins d’excipients que les cachets, gélules et sirops. On peut les boire simplement dilués dans de l’eau.

 

Les médecines douces (homéopathie, phytothérapie et aromathérapie) peuvent être de bonnes alternatives à l’allopathie. A noter toutefois qu'il y a du lactose dans les granules homéopathiques, qui peut suffire parfois à faire réagir certains bébés intolérant au lactose. On peut obtenir tout traitement homéopathique sous forme de gouttes aqueuses, sur simple demande au pharmacien ou à son médecin. Elles seront remboursées par la Sécurité Sociale au même titre que les granules.

D’autre part le lactose fabriqué à partir du lait de vache, pourrait contenir des traces de protéines de lait de vache et ainsi provoquer des réactions indésirables chez le bébé très allergique aux protéines de lait de vache ou intolérant aux protéines de lait de vache.

 

Certains vaccins sont fabriqués sur des souches d’œuf et peuvent causer des réactions chez l’enfant allergique à l’œuf. La vaccination reste possible dans certains cas, en fonction du vaccin et du degré de réaction de l'enfant. Discutez-en avec votre médecin.

 

Certaines vitamines ou compléments alimentaires données aux bébés comportent des excipients qui peuvent être mal tolérés, engendrer un reflux, voire déclencher une allergie. Il est, par exemple, indiqué dans la notice de l'Uvestérol D® (vitamine D) qu’en cas de reflux gasto-oesophagien connu, il ne faut pas donner le produit pur, mais le diluer dans un peu d’eau ou de lait.

Des mères ont aussi rapporté que le fait de prendre des suppléments de fer (Tardiféron®, Spiruline, etc) a engendré des régurgitations, un reflux ou des coliques chez leur bébé.

 

 

 

+ d'info