Evaluer la douleur du bébé

Il n'est pas toujours évident d'évaluer la douleur chez un nourrisson. Comment savoir l'origine des pleurs ? Il existe des échelles pour mesurer intensité de la douleur.

L'expression de la douleur chez le jeune enfant

Chez le jeune enfant, l'identification et l'évaluation de la douleur ne sont pas toujours faciles, et il n'est pas toujours évident de faire la part des choses entre ce qui pourrait être un trait de caractère et l'expression d'une réelle souffrance. Malgré tout les mamans savent bien, mieux que la plupart des médecins, quand leur enfant souffre.

Cela dit, il peut être intéressant de savoir que des travaux de recherche ont permis de mieux connaître les manifestations de la douleur chez les enfants. Ces travaux ont donné lieu à l'élaboration d'échelles (désignées par des sigles, tels que DAN, EDIN, PPMP, PIPP, EVENDOL...) permettant d'évaluer la douleur selon un certain nombre de critères, tels que :

  • l'expression faciale
  • les pleurs
  • le degré de consolabilité
  • les mouvements corporels (activité motrice spontanée, flexion des doigts et des orteils, tonus musculaire)
  • la qualité du sommeil
  • la modification de l'appétit
  • le contact et la sociabilité

Autant de critères qui pourraient servir (bien qu'il reste une part de subjectivité) à décrire la douleur des enfants affectés par un RGO.

Par exemple, il est fréquent de constater une grande tonicité chez les bébés RGO : cette "hypertonie" peut être considérée comme un indice de la douleur et non pas nécessairement comme un signe de bonne santé !

De même, une succion anarchique ou désespérée, des pleurs inconsolables, une perte de contact, une extrême agitation, la crispation des extrémités ou du visage, la raideur des membres ou au contraire un corps figé, une motricité pauvre et limitée, les troubles ou l'absence de sommeil, l'inconsolabilité, le fait de crier à la moindre stimulation, le fait de cesser soudainement toute activité, sont autant de façons d'exprimer la douleur chez l'enfant de 0 à 2 ans. Il est également intéressant de savoir que dès le 3ème mois, l'enfant peut localiser la zone douloureuse.

Les échelles les plus utilisées en France pour évaluer la douleur du jeune enfant sont présentées et détaillées dans cet article : L'évaluation de la douleur chez le jeune enfant, par le Dr Ricardo Carbajal (centre national de ressources de lutte contre la douleur, CNRD http://www.cnrd.fr/Evaluation-de-la-douleur-chez-le,678.html)

A noter : L'échelle doit être choisie en fonction de l'âge de l'enfant (certaines échelles peuvent cependant être utilisées au-delà de l'âge initialement prévu) et du type de douleur à évaluer, aigüe ou prolongée. Le lien ci-contre permet d'utiliser la bonne échelle : PEDIADOL, http://www.pediadol.org/foire-aux-questions.html

 

Une douleur réelle malgré des examens normaux

Face aux douleurs de l'enfant, il est parfois étonnant de constater que des examens tels qu'une fibroscopie ou une PHmétrie de 24h sont tout à fait normaux. Ceci ne remet pas nécessairement en cause la réalité de la douleur exprimée.

Tout d'abord, de manière générale, une fibroscopie normale et une PHmétrie normale ne permettent pas, en principe, d'exclure un RGO.

Ensuite, il faut savoir qu'en dépit d'une définition unique, le RGO pathologique peut se manifester de façon très différente d'un individu à l'autre.

Ainsi, à l'échelon individuel, l'intensité des symptômes n'est pas toujours proportionnelle au degré d'acidité du reflux, ni à la sévérité des lésions de l'oesophage. Autrement dit, une personne atteinte d'une complication telle qu'une oesophagite peut être dépourvue de tous symptômes, tandis qu'une personne avec reflux sans oesophagite peut être affectée de symptômes douloureux et/ou gênants.

Enfin, peut également se poser un réel problème de sensibilité anormale de l'oesophage à diverses stimulations.

En effet, certaines personnes sont dotées d'un oesophage particulièrement sensible aux remontées acides, bien que leur nombre et leur durée soient pourtant normaux. On parle alors d'oesophage acido-sensible (OAS). Il faut donc bien comprendre que ce syndrome résulte d'un état de grande sensibilité de la muqueuse au reflux dit "physiologique", ce qui ne signifie pas que la personne soit particulièrement "douillette". Aussi, les symptômes des patients affectés d'un OAS ne sont pas différents de ceux des patients ayant un RGO pathologique (leurs causes peuvent cependant ne pas être similaires). Par conséquent, l'OAS requiert également un traitement.

Certaines douleurs peuvent aussi être dues, notamment en cas de troubles moteurs de l'oesophage, à un oesophage "mécano-sensible".Chez les nourrissons, les troubles du péristaltisme (ensemble des contractions musculaires permettant la progression du contenu d'un organe creux à l'intérieur de cet organe) se manifestent comme des coliques.

Certains enfin sont affectés d'un oesophage "irritable" : dans ce cas les épisodes douloureux sont provoqués par un reflux acide et des troubles moteurs de l'oesophage, ou autres stimuli.

 

+ d'info

 

Références

  • L'évaluation de la douleur chez le jeune enfant, par le Dr Ricardo Carbajal (centre national de ressources de lutte contre la douleur, CNRD)
  • Reconnaissance et évaluation de la douleur chez l'enfant, par E. Fournier-Charrière, unité douleur et département de pédiatrie (Pr Dommergues), hôpital Bicêtre, Le Kremlin-Bicêtre
  • Oesophage acido-sensible et troubles fonctionnels intestinaux : y' a- t- il un lien ?, I Serraj, M Ettalbi, N Kanouni, N Amrani
  • L'oesophage acido-sensible : un modèle de trouble de la viscéroception, par Bruno Bonaz, Jacques Fournet
  • Le traitement médicamenteux des maladies fonctionnelles du tube digestif, le présent et l'avenir, M. Mélange
  • OEsophage acido-sensible : histoire naturelle et retentissement sur la qualité de vie, par Sylvie Sacher-Huvelin, Jérôme Gournay, Michel Amouretti, Patrick Marquis, Stanislas Bruley Des Varannes, Jean-Paul Galmiche
  • Hépato-gastro-entérologie proctologie: Pour le praticien Par Jacques Frexinos, Louis Buscail, éd. Masson, 2003
  • Le reflux gastro-oesophagien : questions d'actualité Par Guillaume Cadiot, John Libbey Eurotext, 1998
  • Les douleurs thoraciques par Olivier Dubourg,Olivier Goëau-Brissonnière, éd. Masson, 2004
  • Les douleurs thoraciques par O. Dubourg, O. Goëau-Brissonnière, éd. Masson, 2004

 

Infos

Les laits HA ne protègeraient pas des troubles allergiques

 

 

Une information diffusée sur le site de La Leche League : Une méta-analyse publiée dans le British Medical Journal établie qu'il n'y a aucune preuve consistante que les laits HA ou les hydrolysats poussés réduisent en quoi que ce soit le risque de maladies allergiques ou auto-immunes chez les enfants à risque. Les laits infantiles hypoallergéniques sont souvent proposées quand il y a des antécédents familiaux d’allergies chez un enfant non allaité ou ayant besoin d‘un complément de lait artificiel.

+ d'info sur le site LLL

 


 

Protéger bébé et les femmes enceintes des polluants

Projet Fees

Le site du Projet Femmes Enceintes Environnement et Santé (Fees) diffuse des conseils simples et naturels pour limiter son exposition aux polluants : recettes de produits d’entretien et de cosmétiques écologiques et économiques, conseils pour aménager la chambre de bébé, etc.

De plus en plus d’études scientifiques démontrent la fragilité particulière des femmes enceintes et de leurs bébés face aux polluants présents dans leur environnement quotidien. Ces données scientifiques sont relayées par les médias grand public et spécialisés, et certaines substances, comme le bisphénol A, se voient interdites dans les produits de grande consommation. Cependant, les futurs et jeunes parents ne sont pas toujours bien informés, et les informations relayées laissent place à beaucoup d’inquiétudes et questionnent plus qu’elles n’apportent de réponses.

Télécharger les fiches conseils ici

 


 

Revues sur l'allaitement et l'allergie

 

La revue Allaiter Aujourd'hui de l'association La Leche League a publié des numéros sur le thème de l'allergie et de la diversification alimentaire. Ils comportent un dossier et des témoignages de mères allaitantes confrontées à l'allergie de leurs enfants, l'intolérance et les régimes d'éviction alimentaires :

- AA n°49 Le casse tête de l'allergie
- AA n°62 L'introduction des solides
- AA n°81 Allaitement et allergies
- AA n°84 Diversification alimentaire du bébé allaité

Ils sont disponibles auprès de LLL France, à acheter ou à consulter lors des réunions LLL.

+ d'info